REFLEXION

VOIRIE COMMUNALE DE MOSTAGANEM : Le trou qui dérange!

Marcher à pied ou circuler en voiture à Mostaganem, le premier réflexe que le citoyen peut tout de suite avoir, c’est constater l’état de la voirie de la commune sale et qui laisse à désirer, vu les déchets un peu partout qui jonchent les rues et également la présence de trous existants à certains endroits de la ville. Alors gare aux accidents qui pourraient intervenir au niveau de la suspension du véhicule et causer des désagréments aux piétonniers, il pourrait y avoir des dégâts matériels et corporels.



Les citoyens de la rue Berrais Abderrahmane ne cessent de nous interpeller  pour dénoncer l’état de la voirie communale mal entretenue où l’on ne  peut que constater , malheureusement un grand trou béant dépassant les 50 centimètres de diamètre presque en plein milieu de la chaussée et qui pourrait engendrer des accidents aux conséquences graves si les autorités concernées ne le prennent pas rapidement en charge, une urgence signalée. Effectivement une déplorable et regrettable scène qui dure depuis assez longtemps, attise la curiosité des passants à chaque fois qu’ils empruntent l’avenue en question. Un constat de visu d’une image laissant apparaitre une mauvaise vision dénaturant l’environnement, nécessitant une prise en charge urgente de l’entretien de la voierie de la commune. La présence de ce trou en question se trouvant presque au milieu de la chaussée ‘’couvert’’ par une épave de carcasse de frigidaire vulgairement déposée en guise de protection, de prévention ou de signalisation dérange les résidents de la dite avenue. Une improvisation qui se traduit par une réparation de fortune, en d’autre terme un bricolage vulgarisé et inadapté sans aucune efficacité pour seulement attirer l’attention des autorités concernées, avertir les conducteurs et autres piétonniers de l’existence d’un obstacle et ce dans le but de prévenir d’éventuels accidents. Malheureusement, force est de constater que normalement de telles interventions en matière d’entretien et/ ou de réparation et de réhabilitation de la voierie sont du ressort exclusif de la commune , tel qu’il est stipulé au chapitre 4 de l’article 123 du code communal, portant sur l'hygiène, la salubrité et la voirie de la commune. Pour éviter de tels désagréments à la ville, n’est-il pas utile de désigner un agent circulant en ville régulièrement pour recenser ce genre d’anomalies et les signaler aux services techniques compétents pour intervention et réparation ! C’est là toute la question que se posent nombreux citoyens de Mostaganem.

B. Adda
Mardi 1 Septembre 2015 - 18:46
Lu 445 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+