UNIVERSITES : Le CNES appelle à une grève de 2 jours

Pour dénoncer « l’indifférence de la tutelle devant la déliquescence de l’université algérienne », le conseil national des enseignants du supérieur (CNES) a décidé de monter au créneau en appelant à une grève de deux jours, les 18 et 19 mars prochain.



Une option loin d’être prise sur un simple coup de tête puisqu’elle est le  résultat du constat établi par  la direction du syndicat, lors d’une session tenue cette semaine, qui a eu à passer en revue la réalité actuelle de l’université algérienne. « Nous voulons ainsi dénoncer  le laisser-aller que connait l’université. Nous avons exposé depuis des mois un ensemble de problèmes à la tutelle mais nous n’avons pas eu de réponse », explique le coordinateur national du CNES.  Pour Monsieur Rahmani, l’université  « coule » et n’arrive pas à prendre correctement en charge le nombre important d’étudiants qui la rejoignent chaque année. Une réalité qui déteint inévitablement sur  la qualité de l’enseignement dispensé, regrettant, au passage. Notre interlocuteur fera part de l’installation par le CNES de commissions  qui auront à charge d’initier une réflexion globale et de l’évaluation du système LMD et de la politique de la  recherche scientifique à l’effet de faire des propositions. Loin de se contenter des revendications pédagogiques et socio-économiques propres à la famille universitaire, le coordinateur national  évoquera aussi les atteintes aux libertés syndicales. Allusion faite ici « aux  pressions que subissent des enseignants de la part de l’administration et de la justice. ».

Riad
Mardi 29 Janvier 2013 - 00:00
Lu 326 fois
L’ESSENTIEL
               Partager Partager

A LA UNE | L’ESSENTIEL | MOSTAGANEM | INFO REGION | Edito | CULTURE | SPORTS | RAMADANIATE | NON-DITS | DOSSIERS | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER




Les plus lus

Edition du 30-10-2014.pdf
2.28 Mo - 29/10/2014




Flux RSS



Retrouvez-nous sur Google+