REFLEXION

TRIBUNAL CRIMINEL DE MOSTAGANEM : 20 ans de réclusion pour 110 millions de cts en fausse monnaie

En sa première audience, lors de la reprise de sa deuxième session, qui a débuté lundi dernier, le tribunal criminel de Mostaganem a eu à traiter une affaire portant sur la constitution d’une association de malfaiteurs et de falsification de billets de banque. Les faits remontent à la date du 21 juillet de l’année 2015 lorsque les gendarmes de la brigade d’Achaacha ont arrêtés à Oued Kramis un véhicule de marque Hyundai Accent de couleur grise avec à son bord, trois individus dont une jeune femme, qui ont tenté de fuir mais qui furent vite repris par les éléments des services de sécurité.



Ces derniers répondant aux initiales de G.M, de R.R, de G.H  dont l’âge varie de 27 à 23 ans, et tous originaires de la localité de Béni-Haoua  se rendaient à Sidi Lakhdar et transportaient un sac contenant des billets de banque d’un montant de 110 millions de centimes en coupures de billets falsifiés de 1000 dinars , découvert après la fouille de l’automobile. Les trois accusés et deux autres individus ont comparu devant la cour pour répondre des actes qui leur sont reprochés. Le premier à comparaître, le  dénommé R.R, cultivateur de tomates sous serres, accusé d’avoir  en sa possession le sac  de la fausse monnaie  a fini par se perdre en relatant les faits , le second , répondant aux initiales de G.M ,transporteur clandestin déclare ne  rien connaitre de la présence des faux billets, la troisième , une femme dénommée G.H a affirmé avoir uniquement  accompagné sous la pression  le jeune fellah de tomates , qui semble être son ami. Quant aux autres individus qui ont également comparu  devant la cour, dont le frère du fellah, le dénommé R.M, ouvrier agricole a rappelé lors du procès qu’il était venu juste à la rencontre de son frère pour lui permettre de louer des terres agricoles et a déclaré ignorer les billets falsifiés de banque. Le cinquième individu, le dénommé S.M.B, commerçant de son état  a affirmé ne rien connaitre de cette affaire et le seul lien entre lui  et le cultivateur de tomates n’a été que la délivrance de factures administratives pour ce dernier pour la constitution de son dossier ANSEJ. Intervenant à son tour, le procureur a soulevé la gravité des faits dont la falsification des billets de banque et a requis l’emprisonnement à perpétuité à l’encontre de l’accusé en possession de la fausse monnaie. Quant à la défense, elle a tenté d’innocenter les auteurs en plaidant leur acquittement. Après, le président, ses deux adjoints et les 02 membres du jury  se sont retirés pour délibérer et ne revenir qu’après deux longues heures pour prononcer le verdict  en acquittant  les trois accusés , dont le transporteur clandestin ,la femme et le commerçant  et en condamnant  les deux frères, les dénommés R.R  pour 20 ans de prison ferme et R.M à  12 ans de réclusion.

L.Ammar
Mardi 3 Mai 2016 - 18:48
Lu 533 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+