REFLEXION

TRAFIC DE BOVINS MALADES : Le rappel à l'ordre du ministère de l'agriculture

Les bovins provenant de cheptels qualifiés A vis-à-vis de l'IBR ne peuvent pas voyager avec des bovins vaccinés. La séparation des animaux de statut sanitaire différent depuis leur exploitation d'origine jusqu'à leur arrivée en Algérie, est obligatoire a noté le ministère de l’agriculture, dans un bulletin officiel publié le 24 avril dernier.



Suite à plusieurs signalements des autorités vétérinaires algériennes de bovins issus de cheptels qualifiés A vis-à-vis de l'IBR (Rhinotrachéïte Infectieuse Bovine) mais porteurs d'anticorps contre cette maladie à leur arrivée en Algérie, la Direction générale de l'alimentation (DGAL) a publié, le 24 avril au Bulletin officiel du ministère de l'agriculture, un rappel des règles de transport relatives aux exportations de bovins. La DGAL insiste sur la nécessité de rigueur dans la séparation des animaux de statut sanitaire différent depuis leur exploitation d'origine jusqu'à leur arrivée en Algérie. Ainsi, les animaux issus de cheptels qualifiés (A) vis-à-vis de l'IBR ne peuvent être expédiés en passant par un lieu de rassemblement que s'il s'agit d'un centre de rassemblement assurant une séparation effective dans l'espace ou le temps des animaux de statut sanitaire différent. Le transit, par un marché qui ne permettrait pas de satisfaire la clause « de l'exploitation au lieu précis d'embarquement, et jusqu'au port de débarquement, sans entrer en contact avec des animaux de l'espèce bovine présentant un statut sanitaire inférieur » du certificat sanitaire, n'est pas autorisé aux animaux précités. Le passage par tout type de marchés est par contre autorisé pour les animaux provenant d'un cheptel non qualifié indemne d'IBR. En navire bétailler, les bovins provenant de cheptels qualifiés ne peuvent pas voyager avec des bovins vaccinés, même sur des ponts séparés. En ce qui concerne les navires chargeant des remorques, celles contenant des animaux provenant de cheptels qualifiés doivent être placées sur des ponts différents de celles contenant des animaux vaccinés. Ces dispositions concernent également les bovins provenant d'autres Etats membres qui, s'ils n'ont pas un statut sanitaire équivalent, ne peuvent pas voyager sur le même navire (navire bétailler) ou sur le même pont (navire chargeant des remorques) que les bovins issus de cheptel qualifié A vis-à-vis de l'IBR. En particulier, l'Autriche ayant exporté des bovins trouvés séropositifs en IBR en Algérie malgré son statut indemne, les animaux en provenance d'Autriche ne sont plus considérés comme ayant le même statut sanitaire vis-à-vis de l'IBR que les bovins issus de cheptel qualifiés A.

Riad
Samedi 25 Avril 2015 - 19:09
Lu 351 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+