REFLEXION

TIGHENNIF (MASCARA) : Dégradation d’infrastructures nouvellement acquises

La ville de Tighennif vient de bénéficier d’un grand ouvrage faisant fait de marché de fruits composé dans son sol d’une poissonnerie de 24 stands, d’une toilette publique et dans son rez-de-chaussée de 68 locaux commerciaux, 4 boutiques et une réserve d’eau de 4.000 M 3 .



Ces infrastructures sont construites sur une surface totale de 2140 M2 couverte d’une toiture de type tropicale autoportante qui ne demande aucun entretien, disait le bureau d’étude, d’une hauteur de 11 m présentant une bonne aération, les couloirs de dégagement de 5 m de large  permettent une bonne fluidité de circulation et chaque stand est équipé d’un compteur d’électricité et dispose d’un robinet d’eau potable. Malheureusement le marché en question est envahi et non occupé par des extras marchands de fruits et légumes, qui ont préféré laisser les stands vides ou ont installé leurs emballages pour occuper carrément les couloirs rendant la circulation difficile voire impossible et les avaloirs bien aménagés pour le dégagement des eaux vers les réseaux d’assainissement furent ensevelis par les déchets dégagés à partir des légumes. Le marché présente déjà une salubrité indescriptible, la poissonnerie n’a pas encore ouvert ses portes mais ne servira à rien au vu de ce qui se passe au niveau du marché. Tout fait semblant d’ignorer cette dégradation qui va dans un temps record se généraliser. On apprend dès à présent que des stands ont déjà fait l’objet de vente, une inspection inopinée peut éclaircir les choses.      

B. Boufaden
Mercredi 30 Juillet 2014 - 10:08
Lu 148 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+