REFLEXION

SUITE AU DECES DE L’OUVRIER EQUATORIEN A KHARROUBA (MOSTAGANEM) : Une commission ministérielle dépêchée d’Alger et les travaux du tramway à l’arrêt !

Hier matin nous avons appris l’arrêt total des travaux de tramway qui étaient en cours de réalisation à Mostaganem-ville. Un fait intriguant et une première depuis le début de l’engagement de réalisation du titanesque projet de transport urbain dans la commune. Curieux de savoir un peu plus sur les raisons d’un tel arrêt, nous avons appris de sources proches du dossier qu’une commission ministérielle vient d’être dépêchée à Mostaganem afin d’enquêter sur les sous-traitants opérant avec l’entreprise franco-espagnole réalisatrice du tram de Mostaganem.



En effet, suite à l’annonce du décès d’un ouvrier de nationalité équatorienne, dénommé Beltran Quinto-Carlos Enrique Bikanikel  dans la décharge publique de Kharrouba à l’Est de Mostaganem, coincé par des tonnes de sable et de gravas, malgré les tentatives de réanimation par des éléments de la protection civile  (information publiée dans le journal ‘’Réflexion’’, le 9 décembre dernier), une Commission ministérielle aurait été dépêchée à Mostaganem afin d’enquêter en profondeur sur les conditions de travail des employés de l’entreprise franco-espagnole "Alstom" (France) et "Corsan Isolux" (Espagne), réalisatrice du projet du tramway, et notamment pour vérification de l’ensemble des sous-traitants qui exercent en collaboration avec ladite entreprise européenne, notamment les contrats de sous-traitance, assurances, déclarations fiscales des travailleurs, conditions légales de séjour en Algérie, dossiers de recrutement, etc. Car, selon des sources bien informées l’on apprend également que l’ouvrier Equatorien serait entré en Algérie avec un simple visa touristique délivré par un Consulat d’Algérie et ne possédait pas de titre de séjour dans notre pays.  Plusieurs dossiers seront épluchés selon notre source, par les enquêteurs du ministère de tutelle. En effet, la commission en question aurait été sollicitée, toujours selon notre source en vue de « faire le ménage » dans tout ce chantier important pour la ville et qui a déjà coûté la vie à deux personnes depuis le lancement desdits travaux de creusement des rails du tramway. Maintenant que les travaux d’aménagements des voies sont à l’arrêt à Mostaganem, l’on est en droit de nous interroger sur la durée de cet arrêt inattendu et sur la date de la reprise des travaux.   Il a été constaté, effectivement, l’arrêt total des travaux de réalisation du tramway dans l’ensemble de la ville (Cité Panorama, Avenue Benyahia Belkacem, Route de la Salamandre…), ainsi il aura fallu mort d’hommes pour que la tutelle concernée se penche sur les dessous du chantier à Mostaganem et les conditions réelles dans lesquelles sont menées les œuvres de creusement et terrassement des routes. Nous avons essayé de contacter le Ministère des Transports pour avoir de plus amples informations sur le sujet, mais en vain. Une affaire qui fera certainement couler beaucoup de salive sur la Place du Barrail et au-delà.  

AS. Mohsen & Tayeb Bey Aek
Mardi 16 Décembre 2014 - 18:29
Lu 771 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+