REFLEXION

SOUSCRIPTEURS AADL OUARGLA : Lettre Ouverte à Monsieur le Premier Ministre Monsieur Abdelmalek Sellal



     Son excellence,
    Nous avons l'immense plaisir de vous solliciter de vous faire part de notre grande souffrance et notre cri de détresse émanant des souscripteurs AADL de la Wilaya d'Ouargla. Nous tentons en tant que des souscripteurS de Projet AADL à Ouargla d'attirer votre honorable l'attention à travers ce courriel  sur cette crise de logement 0 Ouargla  qui va en s'aggravant à cause de l’absence de la moindre alternative à la forme AADL a Ouargla. La crise de logement a atteint un record sans précèdent. La rareté de sociétés de réalisation de logements fait qu'aucun promoteur n'est intéressé d'investir dans cette wilaya. L'un des symptômes de cette crise est l'augmentation vertigineuse du prix du logement, vente et location, et de celui des lots de terrain. Ainsi, un F2, est cédé pour location à 20 000 DA par mois, presque ce qui est pratiqué à Alger. Les terrains, quant à eux, sont hors de portée, puisqu'ils se négocient en dizaines de millions de dinars. La vente des appartements n'est pas moins chère, puisque le prix d'un F3 dépasse parfois le milliard de dinars. La couche moyenne est la première victime de cette flambée des prix du logement. Le pire est que même la formule AADL, à laquelle ont souscrit de nombreux salariés, est renvoyée aux calendes grecques, puisque les projets lancés accusent un retard énorme. D'où viennent la frustration et la déception des souscripteurs AADL /Ouargla, alors que les travaux avancent dans les autres villes, la ville d'Ouargla fait toujours exception, et le projet est toujours à la traine, on ne sait pourquoi cette incertitude, et fluctuations à concrétiser le projet AADL a Ouargla malgré le grand besoin et urgence que revêt ce projet pour la population locale d’Ouargla. Les souscripteurs au programme de l'AADL, dont le nombre avoisine 3 000, répartis entre Ouargla et Touggourt, craignent ainsi que les espoirs fondés sur ce programme pour avoir un toit décent s'effilochent sous le poids de la crise financière qui secoue le pays. Nous affirmons en effet avoir versé la première tranche pour l'acquisition de ces logements AADL qui est l'ordre de 10 pour cent. Mais les projets avancent en titubant et risquent de s'arrêter à tout moment. Pis encore, le projet AADL de Ouargla est gelé. Qu’avec nos salaires tout juste moyens, ils ne pourraient payer le loyer qui ne cesse de grimper dans cette ville. Avec tant d'espoir nous exhortons votre autorité et votre personne qui nous suscite espoir et confiance, suite à vos allocutions adressées aux citoyens, étant désespéré d’une prise en charge de notre préoccupation majeure concernant le projet AADL Ouargla.                  Salutations !
                                                                                                                                                                                                                           Souscripteurs Aadl Ouargla


 

Réflexion
Mercredi 24 Août 2016 - 18:57
Lu 595 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+