REFLEXION

SOUS LE THEME DE « LECTURES DANS LA PENSEE D’IBN-KHALDOUN » : L’association algérienne des études philosophiques organisera une conférence à Tiaret

Quinze (15) jours après les journées d’étude consacrées à la vie et l’œuvre de Jacques Berque organisées par le Centre National de Recherches Préhistoriques Anthropologiques et Historiques (C.N.R.P.A.H) en présence de Monsieur Azzeddine Mihoubi, Ministre de la Culture, c’est au tour de l’association algérienne des études philosophiques d’organiser une rencontre qui a pour thème : lectures dans la pensée d’Ibn-Khaldoun » en étroite collaboration avec la bibliothèque nationale de Tiaret le 29 et 30 juin prochains.



En effet, d’importantes communications seront lues par plusieurs professeurs de l’université « Ibn-Khaldoun » de Tiaret. Ibn-Khaldoun, ce grand savant, sociologue de surcroît qui a fait l’honneur de l’Algérie, et celui de la civilisation musulmane est l’un des fondateurs, voire père spirituel de la sociologie, il est arrivé à inventer les premiers repères de la sociologie, en ancrant les bois de l’urbanisme, la théorie de l’argumentaire d’état en notant qu’il a devancé de plusieurs siècles d’éminents savants en sociologie à l’exemple du savant français Auguste Kent et Kitley (le sociologue belge). Les œuvres d’Ibn-Khaldoun ont contribué à la lecture de la réalité contemporaine dans ses volets sociologues, et ont ouvert béantes les portes de réflexion dans ce domaine scientifique. Ibn Khaldoun a fait des approches profondes sur la visibilité des anciens écrits relatifs aux mœurs et aux traditions des sociétés ce qui a servi l’humanité entière à traduire ses écrits qui ont apporté un rayonnement fécond aux civilisations tous azimuts, et dans ce sens, les savants de l’occident ont pu comprendre le parcours des sociétés à travers les âges. Une perpétuité du savoir sociologique qui n’a pas été « disséquée » par les contours de technologie puisque Ibn-Khaldoun a créé un outillage performant de l’immunisation de sa pensée, et cela a donné confiance aux savants du monde de couronner cette pensée par une large médiatisation contrôlée et nourrie par des réflexions multiples qui sauvegardent l’esprit de sacralité de la pensée d’Ibn-Khaldoun. Les intervenants forgent à travers cette rencontre scientifique, cet esprit qui avait pour bastion une grotte à Tawghazout ouvrant sur un panorama touristique contournant un paysage féerique, celui de faire renaître cette région par l’édification d’un site scientifique qui collaborera au mariage des dialectiques sociétales sur l’autel de l’héritage des œuvres d’Ibn-Khaldoun et de Jacques Berque.

Abdelkader Berrebiha
Samedi 27 Juin 2015 - 17:57
Lu 199 fois
CULTURE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+