REFLEXION

SIRAT : El Krarcha, un douar d’un autre âge

Situé à 2 km du chef-lieu de la commune de Sirat, le douar d’El Krarcha attend sa part de développement depuis l’année 1989 où il a vu le jour. Malheureusement et après 26 ans d’existence, ce bourg ne paraît point connaitre la moindre amélioration du cadre de vie de ses habitants. Au fil des ans, les conditions de vie sont devenues de plus en plus pénibles pour les citoyens qui dénoncent l’exclusion de leur bourgade de tout essor de développement



Malgré l’intégration de ce hameau au périmètre urbain de la ville de Sirat, de par sa très proche situation, ce dernier ne bénéficie d’aucune caractéristique de ce statut, il est à ce jour livré à un sous-développement des plus déplorables. Constitué d’une cinquantaine d’habitations et de presque un demi-millier de personnes, la localité ne dispose pas d’un réseau d’assainissement pour collecter les eaux usées et surtout les eaux pluviales qui stagnent partout et inondent ses pistes malgré le passage à quelques mètres du réseau principal des eaux usées de la ville. Quant à l’aménagement urbain, il est quasi absent, aucune piste traversant le douar n’a pu être aménagée et seule une rue qui le dessert a été créée, mais son état est lamentable et demeure pleine de nids de poules et de crevasses géantes. En cet hiver si rude, les citoyens sollicitent également leur raccordement au gaz naturel qui approvisionne les ménages de la ville et le réseau est à quelques pas de leurs domiciles. Ils soulèvent également l’absence des actes de propriétés de leurs biens qu’ils occupent depuis 26 ans sans le moindre document légal. En matière de scolarité, les parents d’enfants qui fréquentent l’école primaire, demandent la création d’une annexe d’école pour le premier palier scolaire, car les petits écoliers ne disposent pas de ramassage scolaire et se rendent quotidiennement à pied vers les classes d’étude en souffrant énormément du froid et de l’éloignement. Les lieux de distractions et de sport sont inexistants et les jeunes sollicitent au moins la réalisation d’un stade de proximité pour se livrer à des matchs de football et éviter l’ennui qui les poursuit de coin en coin. En dernier, les habitants dénoncent également l’irrégularité de la collecte des ordures qui ne s’effectue que rarement et a fini par plonger le douar dans la saleté. En face de toutes ces insuffisances, les citoyens de la bourgade d’El Krarcha interpellent de nouveau les autorités concernées et espèrent une meilleure prise en charge de leurs doléances qui à ce jour, restent  sans la moindre considération.

L. Ammar
Lundi 26 Janvier 2015 - 16:48
Lu 170 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+