REFLEXION

SIDI ALI : Cinq douars manquent d'eau potable



"On s'approvisionne en eau à dos d'âne à partir d'une source naturelle qui est située à plus de 5 km d'ici. Quant à l'eau potable, on l'achète presque quotidiennement chez des revendeurs à des prix exorbitants." Les douars (Taousna, Safsaf ,OuledTayeb ,Chetouana, et Hmana)  se trouvent situés à dix kilomètres du chef-lieu de la commune de Sidi Ali , , les habitants de cette localité à vocation agricole, compte tenu de la fertilité de ses terres cultivables, vivent le calvaire presque à tous les niveaux. Ce village se trouve abandonné à son triste sort depuis de très longues années. Pour l'ensemble de ses habitants, ce sont surtout le manque d'alimentation en eau potable qui ne coule plus dans les robinets depuis belle lurette. " Devant cette situation, les habitants sont indignés du mutisme de leurs élus locaux qui leur ont promis de trouver des solutions à ce problème car les familles souffrent d'un manque flagrant d'eau potable. Ces dernières recourent à la recherche de ce précieux liquide à partir des sources, d'autres recourent aux citernes tractables à un prix excessif qui est de mille dinars.             

Flih.s
Dimanche 27 Juillet 2014 - 11:56
Lu 181 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+