REFLEXION

SCANDALE A L’ L’EPIC CARRIERES DE L’OUEST SIDI LAKHDAR -MOSTAGANEM : Un agent de sécurité nommé directeur !

Malgré les deux dernières années de résultats positifs, l’EPIC Carrières de l’Ouest Sidi Lakhdar vient d’être mise sous la responsabilité d’un nouveau Directeur. Cette décision a été prise par le P/APC de Sidi Lakhdar qui a limogé l’ex Directeur M. Ali Oumhamed, désignant à sa place un agent de sécurité, dont le nom fut cité dans l’affaire de détournement de deniers publics à la sablière dans laquelle le maire et plusieurs élus et responsables ont été condamnés à la prison ferme. Le wali, informé, décide de modifier le statut de l’entreprise pour la mettre sous sa tutelle.



En effet, le maire de Sidi Lakhdar en tant que président du Conseil d’administration de l’EPIC Carrières de l’Ouest Sidi Lakhdar a décidé de nommer une personne d’un niveau d’instruction, nous dit-on, de 4ème année moyenne. Il s’agit de M. C.M dont le nom a été cité dans l’affaire de détournement de deniers publics, surfacturation et conclusion de marchés douteux aux carrières de Sidi Lakhdar en 2008. Selon la lettre de M. Ali Oumhamed adressée à l’inspectrice générale de la wilaya de Mostaganem, le nouveau directeur de la sablière jouirait de la protection du président de la section syndicale UGTA de Sidi Lakhdar qui n’est autre que son père, M. C. L. Ce dernier a été condamné le 13/04/2010 et en première instance par le tribunal d’Ain Tédelès à 18 mois de prison ferme assortis d’une amende de 20000 DA pour complicité dans la dilapidation de deniers publics et l’octroi d’avantages injustifiés à la même EPIC. Selon le plaignant, c’est M. C. L, qui serait derrière le complot dont il a été victime.           M. Oumhamed conteste la décision de son limogeage qui est, selon lui, contraire à l’article 18 du contrat de travail qui le lie à l’EPIC.  En outre, M. Oumhamed a été sommé par M.  Belkacem Maadaoui, vice-président de l’APC de Sidi Lakhdar, qui nous dit-on s’était proclamé président du Conseil d’administration, de libérer son bureau et de procéder à la passation de consignes, qui vraisemblablement n’a pas été faite. L’ex Directeur de l’EPIC Carrières de l’Ouest Sidi Lakhdar affirme, dans ce contexte, avoir déposé une plainte auprès du procureur de la République près le tribunal de Sidi Ali et ce, sur suggestion du secrétaire général de la wilaya, M. Louh Seif-Islam. En n’attendant même pas l’avis de la justice, M.C. M., a été installé dans sa nouvelle fonction de directeur et a été reconnu responsable de l’EPIC par les instances financières de Sidi Lakhdar où est domiciliée l’entreprise Carrières de Sidi Lakhdar.                                                 Même la rémunération de M. Oumhamed a été bloquée sans préavis, lit-on dans la lettre adressée à l’inspectrice générale de la wilaya.                                                Sur ce sujet, le wali de Mostaganem, M. Temmar Abdelwahid, nous a affirmé que les Carrières de Sidi Lakhdar ne dépendront plus de l’APC de Sidi Lakhdar, le statut de l’entreprise sera modifié en entreprise de Wilaya et c’est la wilaya qui va dorénavant désigner les cadres de cette entreprise, selon des critères bien définies. Enfin, une question reste sans réponse : que cherche-t-on à cacher par la désignation du fils de la section syndicale à la tête de l’EPIC Carrières de l’Ouest Sidi Lakhdar ?

Riad
Lundi 26 Septembre 2016 - 17:36
Lu 544 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+