REFLEXION

SAYADA : Le marché de gros à l’abandon



L’unique marché de gros des fruits et légumes  tend  à s’engouffrer dans  ses ordures qui l’envahissent de partout, et  a fini  par faire  fuir  des  centaines de  clients si fidèles au lieu . Aujourd’hui, le souk ne se paie aucune mine digne de son statut, l’anarchie et la saleté se partagent les lieux où elles règnent en maîtresses. Son état hygiénique est déplorable, ses allées se sont dégradées et restent entièrement défoncées, des dépôts d’ordures et autres immondices envahissent   plusieurs coins du marché.  Certains de ses entrepôts demeurent fermés durant toute   l’année, son adjudicataire se contente juste de toucher ses droits de place et ne semble point se soucier de l’état dégradé du marché malgré les clauses du cahier de charges qui l’oblige à l’entretenir   pendant toute la durée du contrat. Face à tous les manquements en matière d’hygiène et d’entretien, les producteurs de produits agricoles de Mostaganem désertent le marché et préfèrent se rendre à d’autres marchés de la région  (Belhacel  à Relizane et El Kerma à Oran). Malheureusement, le marché  de «  Souk  El  Lil «  avait une dimension nationale et une forte réputation, qu’il a perdu au fil des années, une baisse vertigineuse de son activité commerciale se constate de mois en mois  et nul élu ne semble s’inquiéter et oser secouer  son gérant qui ne lève pas le petit pouce  pour le sauver de sa léthargie et ses saletés.     

L.Ammar
Samedi 30 Juillet 2016 - 17:45
Lu 441 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+