REFLEXION

SAHA FTOUREK : Ammi H’mimed invité au ‘’ftour’’



Une fois n’est pas coutume, Ammi H’mimed a accepté une invitation à un ftour par des notables et des cadres de la ville. Et cela s’est fait à reculade, puisque le vieux grincheux n’aime pas ce milieu mondain et bourgeois et préfère rester avec ces modestes fréquentations de quartiers et amis d’enfance. Il reçut l’invitation par téléphone d’une certaine personnalité bien en vue à Mostaganem, afin de négocier la vente d’un terrain très convoité appartenant à l’héritage d’Ammi H’mimed. Alors, à l’approche de l’heure de la rupture du jeûne, le vieux s’est préparé devant la glace à ce « ftour d’affaire » en pensant aux dividendes qu’il pourrait en tirer et au ‘’service’’ qui lui sera rendu en contrepartie de la vente, en plus de l’argent bien sûr. Il fit sortir de son armoire, un vieux costume couleur bleu pétrole un peu délavé par le temps (la dernière fois qu’il l’enfilé c’était à l’occasion du mariage de son neveu). Sa femme Fatma le regardait dubitative, dans la chambre et ne put s’empêcher de lui faire la remarque. À quoi il répondit ; « Je suis invité au ftour par Si Mokhtar pour parler affaire, ta sœur viendra dans quelques minutes pour te tenir compagnie». Lors du dîner, la conversation s’est engagée autour de la vente du terrain de plusieurs hectares, cependant elle a vite tourné quand les interlocuteurs évoquèrent le prix de vente. « 50.000 DA l’hectare !, vous me prenez pour un ‘’tellab’’. « Laissez-moi manger ensuite on en parlera », a vivement réagi Ammi H’mimed. Devant le festin gargantuesque mis sur la longue table d’une luxueuse maison d’un des notables de la ville, le vieux H’mimed ne sut par quel met commencer, il se pencha alors sur les assiettes disposées en cercle. Il n’attendit personne pour entamer la mangeaille à une vitesse folle, picorant d’assiette en plat, mélangeant le sucré et le salé (hrira, poissons, viandes et hors d’œuvre tout y passe !). Repu de tant de nourriture, il s’est rendu compte qu’il en restait encore…Soudainement, il vit des grands sacs apparaître, « quelles sera la destination de toute cette nourriture ? » s’interrogea-t-il.

ASM
Lundi 6 Juillet 2015 - 18:00
Lu 152 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+