REFLEXION

RELIZANE : L’apiculture au menu du programme de formation au centre universitaire



Sous  l’égide du directeur des  services agricoles et de la chambre de l’agriculture et le concours du centre universitaire  de Relizane, l’institut  des sciences de la vie au dit centre  a organisé  hier mercredi  une journée  ouverte  sur le miel avec  la participation de l’éminent docteur  engagé dans l’apiculture  de l’université de Blida M. Bouchouareb  qui animé  une conférence  débat sur l’utilité et l’efficacité de l’usage  du miel et  du venin de l’abeille algériens qui  a ses propres caractéristiques de guérison.   Il est l’inventeur  d’une pommade à base du venin et miel de l’abeille qui a donné une grande satisfaction dans la guérison de plusieurs malaises. L’occasion de cette  journée a permis aussi  à la direction du centre universitaire de parapher  convention  de  coopération  avec la direction des services agricoles qui  ouvrirait les portes des  stages pratiques aux étudiants  du SNV  afin d’achever leurs études  pratiques dans les champs. Le directeur des services agricoles a ouvert une parenthèse pour déclarer que  la wilaya de Relizane  a toute la latitude pour pouvoir gagner la bataille de l’autosuffisance non pas seulement  sur le plan local mais aussi à l’échelle de  la République. Dans cette optique il a déclaré que l’année passée les ruches de la wilaya ont  produit plus de 1100 quintaux de miel purs. A cet atout la wilaya dispose de plus de 280000 hectares  fertiles dont plus de 31000  hectares  sur les bords de deux bassins  à savoir mina et bas  Chélif  et  trois  grandes retenues  en l’occurrence le barrage de Gargar qui  a  bénéficié des dernières  chutes pour déborder,  c’est  à dire qu’il dispose de plus de 400 millions de mètres cubes  alors que l’autre retenue  celle de Sidi M’Hamed  Benaouda   accueille plus de 180 millions de mètres cubes.  Ces paramètres  naturels mettront  la wilaya  en  étroite liaison avec les recherches ouvertes au centre universitaire  de Relizane. Le directeur du centre  a saisi  son intervention devant l’assistance pour inviter les étudiants sortant  et ayant  traité  dans leurs mémoires  des aspects agricoles de leurs mémoires établis sur la base des stages  pratiques sur des thèmes lies au travail de la terre a ne pas  se limiter  à l’obtention de la note de fin  d’étude mais  de bien approfondir leurs  recherches  au-delà  du diplôme afin de bien  assurer une continuité.                             

Gana. H
Mercredi 25 Février 2015 - 19:26
Lu 348 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+