REFLEXION

Propagation de la grippe à Tissemsilt

Une pandémie mesure l'étendue de la propagation d'un virus et non sa sévérité, mais comme le virus de la grippe évolue constamment, cette grippe pourrait bien muter et prendre une forme plus dangereuse et c’est malheureusement ce qui vient de se passer dans la wilaya de Tissemsilt.



Propagation de la grippe à Tissemsilt
Alors que le nombre de cas semble avoir plafonné dans toutes les régions de la wilaya particulièrement chez les enfants et notamment avec la dernière vague de froid, des malades avec des fièvres de plus de 38,5 °C durant 72 h, les douleurs, la fatigue et la faiblesse, le nez coule assez abondamment, de l’essoufflement au repos, et des douleurs à la poitrine tels sont les symptômes de cette grippe qui a fait son effet et de la façon la plus « misérable ». Les traitements donnés par les médecins ne semblent plus avoir d’effet et la durée de convalescence de chaque personne s’étale inhabituellement à des jours voir même des semaines. La contagion de cette grippe n’a épargné personne, grands et petits chacun a eu sa part de cette grippe qui de l’avis de plusieurs personnes contactées n’a rien d’habituel et de normal, elle est plus forte que la grippe saisonnière et les cas des gens transférés aux urgences de l’hôpital de Tissemsilt et ailleurs aux centres de soins et les polycliniques  sont nombreux, certains sont allés dire que c’est une grippe qui nous est venue de l’Amérique du nord et ils lui ont même donné le nom de grippe canadienne et pour connaitre l’avis des spécialistes, nous nous sommes rapprochés d’un médecin de la ville qui lui aussi dit avoir reçu dans son cabinet le plus grand nombre de malades touchés par la grippe « On a longtemps cru que le fait de « prendre froid » réduisait la résistance du corps à la grippe et au rhume. Or, rien n’indique que le froid affaiblit le système immunitaire ou facilite l’entrée du virus dans les voies respiratoires. Si la grippe est plus fréquente l’hiver, il semble plus probable que ce soit attribuable au confinement à l’intérieur des maisons, qui favorise la contagion de plus, le fait que l’air soit plus sec en hiver facilite aussi la contagion, car les muqueuses du nez s’assèchent. En effet, les muqueuses empêchent l’entrée des microbes de façon plus efficace lorsqu’elles sont humides. En outre, l’air sec de l’hiver faciliterait la survie du virus à l’extérieur du corps et c’est pour cela que la première solution reste la prévention et dans le cas ou on est frappé par la grippe, il est nécessaire de voir le médecin et éviter de contaminer son entourage ».En somme, durant la saison de la grippe, presque toutes les personnes sont exposées au virus, mais seulement certaines attrapent la grippe, cela dépend de la réponse immunitaire de chacun.

A.Ould El Hadri
Lundi 5 Mars 2012 - 11:10
Lu 510 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+