REFLEXION

Présidentielle 2014



Un marocain tente de perturber un meeting de Ghoul et Benyounès à Bruxelles

Un ressortissant marocain a tenté de perturber le rassemblement animé par le président du MPA, Amara Benyounès, et le président  parti, TAJ, Amar Ghoul, dans le contexte de la campagne électorale du président candidat Abdelaziz Bouteflika, à la capitale de l'Union européenne, à Bruxelles, en Belgique, où non seulement ce ressortissant marocain ne s’est pas contenté de perturber la sérénité à l’intérieur de la salle, mais il  a profité de l'occasion après être sorti de la salle, pour entrer dans une escarmouche avec les membres de la communauté, avant d'essayer de déchirer le drapeau national de l'Algérie selon des sources concordantes. Ce ressortissant marocain, tentait de  ridiculiser l’Algérie et ne narguer Amar Ghoul, pendant le discours qu’il émettait  sur les réalisations du président Bouteflika au cours des trois mandats précédent de son règne, et en dépit des tentatives par des agents de sécurité pour le calmer, alors qu’il se trouvait dans un état d’ébriété avancé, et est même allé jusqu’à être grossier et insulter les public présent dans la salle, ce qui a conduit les organisateurs à le faire sortir de la salle par la force, avant d'essayer de déchirer le drapeau national, qui a soulevé la colère des Algériens qui étaient présents au rassemblement dans la salle, et se même venger sur lui en lui donnant une bonne correction dont il se souviendra le restant de sa vie ajoute la même source. Mais l’intervention d’un des algériens pour le défendre, a embrasé la situation, suivie d’une totale confusion, où il a eu agression à l’arme blanche contre ce marocain qui a été blessé, sans connaitre la source,  et est même tombé au sol, avant l'arrivée de la protection civile accompagné par la police, qui ont ouvert une enquête sur l'incident précise la même source.   Toufik

Larbi Ould Khelifa à Tighennif

M.Larbi Ould Khelifa,  représentant du candidat indépendant à l’élection présidentielle Abdelaaziz Bouteflika a animé ce samedi un meeting populaire au complexe culturel Benaoum Benzerga,   entrant dans le cadre de la campagne électorale pour ce vote du 17 avril 2014. L’orateur a salué la population de la plaine de Ghriss  qui manifeste d’ores et déjà, dit-il, au vu de cette ferveur  un soutien indéfectible au candidat de la majorité populaire, le moudjahid Abdelaziz Bouteflika. D’emblée,    dans cette région qui a vu naitre le bâtisseur du premier Etat algérien moderne, l’Émir Abdelkader, farouche résistant au colonialisme français, l’orateur dira : ‘’je vous rassure que le candidat Bouteflika se porte bien, j’en suis témoin pour avoir assisté   en sa compagnie à l’accueil de ses hôtes du Qatar et des USA  et il ne présentait aucun signe de faiblesse, bien au contraire et à sa demande que les entretiens avec  ses invités ont duré plus longtemps que prévu’’. Bouteflika, ajoute t-il , n’a pas demandé  le pouvoir et les responsabilités présidentielles, mais  il a répondu à l’appel de tout un peuple  durant les trois  mandats  à la tête de l’Etat pour faire sortir le pays de la  tragédie noire du terrorisme aveugle grâce à son grand projet  de réconciliation nationale et de concorde civile. ‘’C’est l’artisan  de cette grande opération qui n’a pas été facile  à se concrétiser face aux obstacles mais aujourd’hui    l’Algérie est un grand chantier de réalisations sur tous les plans et dans tous les secteurs et le défi a été relevé’’, a indiqué Ould Khelifa.                  B.BOUFADEN

Hanoune plaide pour une justice "indépendante et équitable"

Depuis  Sidi Bel Abbés, la candidate du Parti des travailleurs (PT) pour la présidentielle du 17 avril, Louisa Hanoune, a affirmé que la transition vers la démocratie suppose une justice "indépendante et équitable" envers tous les Algériens, a affirmé, lors de son meeting électoral, animé à la maison de la culture de Sidi-Bel-Abbès. "Il ne peut y avoir de transition vers la démocratie sans une justice indépendante et équitable envers tous les citoyens. Nous avons besoin d’un système judiciaire affranchi de l’influence d’un ministre de la justice et du poids de l’argent. Une justice qui soit épargnée par toutes les pressions émanant de l’exécutif", a affirmé la postulante au siège d’El-Mouradia, dans son intervention.

Rabaine anime un meeting à Mascara

Lors d'un point de presse tenue avec la presse locale, le candidat à la présidentielle, M. Ali Fawzi Rabaine, et comme à son habitude, a déclaré : ‘’je félicite la presse présente ici avec nous’’. Et comme vous avez remarqué, disait l'orateur, le changement aujourd'hui n'est pas un programme, mais se sont deux pôles préfabriqués par le système avec la complicité de la presse, et c'est l'argent sale qui circule pour alimenter la campagne des candidats du pouvoir. Avant d’ajouter :‘’C'est des gens du système qui veulent se venger, je me vois seul sur terrain avec un projet de changement, puisque au niveau des pôles aucun projet n'est en vue’’. ‘’On ne doit pas prendre les anciens et redémarré, on doit présenter des nouveaux visages qui ne sont pas souiller par l'argent blanchi pour construire l'avenir, toutes les personnes qui sont passées par le système ne doivent pas figurer dans le chapitre du changement, le peuple doit puiser dans les forces vives avec un dénominateur commun qui est l'Algérie’’ a-t-il insisté.                     B.BOUFADEN

Belkhadem : "Votons massivement pour l'homme de la réconciliation nationale"

M.Abdelaziz Belkhadem a appelé, à El-Tarf, à un «vote massif en faveur de l’homme de la paix, de la réconciliation nationale et de la stabilité » pour  le candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika à l’élection présidentielle du 17 avril prochain. Intervenant lors d’un meeting de campagne en faveur du candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika à la salle Ahmed-Betchine, M. Belkhadem a exhorté la population à «relever le défi en exprimant, le 17 avril, son choix en faveur de Bouteflika, un homme connu de par le monde pour ses positions, et qui a su rétablir la stabilité et permettre à l’Algérie d’être présente sur la scène internationale». «Allez voter en masse pour dire que l’Algérie se porte bien et pour répondre à travers les urnes à ceux qui veulent semer le doute et la discorde», a-t-il souligné. Revenant sur la décennie noire, il dit que contrairement aux années 1990, «lorsque la peur empêchait les Algériens de sortir de chez eux avant le lever du jour», le peuple «jouit aujourd’hui d’une sécurité et d’une sérénité qu’il se doit de préserver à tout prix». S’il est réélu, le candidat Bouteflika poursuivra «les efforts qu’il a engagés depuis une quinzaine d’années, tant sur le plan des réalisations socioéconomiques que sur le plan de la pratique démocratique», a clôturé  M. Belkhadem.          L.AMMAR

Ali Benflis prône un Etat qui respecte ses malades

Le candidat à la présidence du pays, Ali Benflis,  s’est engagé au cours d'un meeting électoral, organisé samedi à Biskra, à ''lever tous les obstacles'', qui entravent l’exportation de la datte, notamment en ''brisant'' la bureaucratie, et à soutenir la promotion de sa commercialisation. Il préconise également la mobilisation des moyens logistiques comme le conditionnement et le transport de la datte dont le déficit actuel cause des dégâts et des pertes sèches chez les agriculteurs. Ali Benflis a promis d’améliorer le soutien étatique aux véritables agriculteurs, à les aider pour les forages de puits servant à l'irrigation, et la révision à la baisse des prix de l’électricité. M.Benflis a dit, aussi, qu'il créera un ministère du domaine qui prendra en charge la régularisation de la situation juridique de la propriété des terres et dénouer les conflits que cela engendre. Pour le secteur de la santé, le candidat Benflis considère que la situation dans la capitale des Zibans et ses régions ''ne pourrait pas être mieux'' que la capitale, qui est une grande ville. ''L'absence de prise en charge'' et de traitement des malades fait, à titre illustratif, des diabétiques et des cancéreux ''des damnés sur terre'', a-t-il dit. Il prône, s'il est élu, un dialogue avec le partenaire social pour ''réformer le secteur et mettre en place un Etat qui respecte ses malades''. Ali Benflis, qui a, par ailleurs, prévenu contre ''une éventuelle fraude électorale qui pourrait approfondir la crise'', s'est rendu au mausolée de Sidi Okba, dans la commune éponyme, accompagné de ses soutiens entre présidents de partis et personnalités.

Les fédérations syndicales de l’UGTA soutiennent Bouteflika

Seul, l’acte électoral reste  porteur de changement pour le monde du travail ,et ce dernier ne peut provenir que du candidat Abdelaziz Bouteflika ,qui a su lui insuffler au cours de ses trois mandats , une dynamique importante sur ses multiples ,dont la révision du statut du travailleur et l’amélioration de ses conditions de vie ,par le relèvement du SMIG à plusieurs reprises . A ce titre, la direction de campagne du candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika de la wilaya d’Alger a organisé  au siège de la centrale syndicale, un meeting électoral au profit de son candidat, en présence des travailleurs et syndicalistes de plusieurs fédérations syndicales affiliées à l’UGTA, soutenant la candidature de M. Abdelaziz Bouteflika, à la magistrature suprême pour un quatrième mandat. L'UGTA  a pu relever tous les défis au service des travailleurs et à leur promotion, aujourd’hui, il lui incombe d’accomplir un rôle nationale en soutenant le candidat Bouteflika, pour une Algérie meilleure et de relever d'autres défis pour la bataille de la production.          L.AMMAR

Belaid appelle les citoyens à user de leur droit électoral

Le candidat à l'élection présidentielle du 17 avril, Abdelaziz Belaid, a appelé, vendredi depuis Oran, les citoyens ‘’à user de leur droit électoral le jour du scrutin afin de ne pas laisser la chance à la fraude", a-t-il déclaré lors d'un meeting populaire au treizième jour de la campagne électorale. M. Belaid a saisi cette occasion pour dénoncer la "mauvaise gestion" du secteur de l’habitat, indiquant que son programme comportait des "solutions concrètes" à la crise du logement "qui n'a que trop duré". Dans ce contexte, il a critiqué le projet de construction de 2 millions de logements annoncé par les pouvoirs publics, le qualifiant d'"imaginaire". Le candidat du parti Front El Moustakbal s'est, par ailleurs, "étonné" du nombre important de documents exigé par l'administration pour l'acquisition d'un logement, promettant, s'il venait à être élu, d'alléger au maximum les dossiers administratifs. Au chapitre de la solidarité nationale, il s'est engagé à prendre en charge la catégorie des handicapés, en augmentant, notamment, leur pension qui ne dépasse pas les 4.000 DA par mois.

Le soutien à Bouteflika en plein écran !

Afin d'assurer une large information sur le programme du candidat Abdelaziz Bouteflika et sur les multiples réalisations des bilans des plans quinquennaux, le staff, chargé de la communication pour le compte de la campagne électorale de Bouteflika a lancé une télévision satellitaire nommée «El Wiam»  ainsi qu’une web-radio. Ces deux chaînes permettent aux téléspectateurs et aux auditeurs non seulement de suivre les réalisations du président Bouteflika et d’être au courant de son programme pour les cinq prochaines années, mais aussi l’actualité de la campagne. Dans les bureaux d’El Wiam, plusieurs cellules ont été mises en place. Des journalistes activent en réalisant des reportages sur les meetings organisés à travers le pays, des flashs sont diffusés en permanence. A ce titre, un réseau d'information en arabe, français, anglais, chaoui, mozabite et en kabyle est déjà opérationnel et suit de prés la campagne électorale en informant les téléspectateurs et les auditeurs. Six journalistes de l’ENTV ont rejoint la chaîne, ils l'ont choisi  par conviction politique et se sont mis un congé et certains en  un congé sans solde pour assurer l'animation de ses programmes.      L.AMMAR

Réflexion
Dimanche 6 Avril 2014 - 10:33
Lu 1500 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+