REFLEXION

Plus de 800 terroristes tués ou capturés en 2011

Selon le coordonnateur de lutte contre le terrorisme auprès du Département d’État, Daniel Benjamin, qui a présenté ce rapport, « Aqmi demeure une menace de sécurité importante, principalement dans les régions montagneuses à l'est d'Alger et dans les vastes régions désertiques du sud, proches des pays frontaliers du sud algérien : le Mali, la Mauritanie et le Niger ».



Selon le rapport, publié ce mardi 31 juillet, « les forces de sécurité algériennes ont isolé Aqmi dans le nord du pays et réussi à diminuer le nombre d’attaques terroristes réussies ». Mais Aqmi a continué « à mener des attaques suicide, des attentats avec des engins explosifs improvisés et  des embuscades dans les zones rurales, à l’extérieur d’Alger », note le rapport. Les enlèvements d’Occidentaux dans les régions éloignées se sont poursuivis, avec comme objectif pour Aqmi de percevoir des rançons. Selon le rapport, les responsables algériens estiment qu’Aqmi possède des liens avec des groupes terroristes africains comme les Shabaab et Bako Haram mais également des connexions avec les narcotrafiquants dans le Sahel. Le rapport évoque des tentatives répétées d’Aqmi pour acheminer des armes de Libye vers le nord du Mali et le sud de l'Algérie. Des tentatives qui ont été partiellement contrecarrées par des opérations conjointes des forces de sécurité algériennes et nigériennes. En Avril 2011, des militaires algériens ont tué sept terroristes et en ont arrêté deux lors d'une opération de l’armée à la frontière sud est avec la Libye. L’Algérie a fermé cette frontière en septembre 2011. Elle a dépêché sur place des milliers de membres des forces de sécurité pour empêcher la contrebande d'armes, ajoute le rapport. Les forces de sécurité algériennes, principalement la gendarmerie nationale, ont mené des opérations de ratissage en Kabylie contre Aqmi. Selon le rapport, qui cite des informations de presse, les forces de sécurité ont tué ou capturé environ 800 personnes soupçonnées de terrorisme.

Seif-Eddine
Jeudi 2 Août 2012 - 00:34
Lu 441 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager


1.Posté par atmane le 02/08/2012 17:59
Pourtant , depuis de nombreuses années tous les journaux du pays nous annonce que le nombre de terroristes est résiduel en Algérie , paradoxal - non !

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+