REFLEXION

PAUVRE PROF TECHNIQUE, MORT EN SOLDAT INCONNU !



La tutelle ruse bien dans son analyse sur le dossier des PTLT, elle s'attarde beaucoup sur les textes statutaires comme la 315/08 et celle de 240/12 pour pouvoir manœuvrer, et le syndicat CNAPEST est tombé dans le piège .le ministre riposte toujours sous cette forme sous prétexte que les statuts sont élaborés en collaboration avec les éléments du syndicat, il attire le monde syndical vers son terrain pour ensuite manœuvrer .Voilà comment il se défend, alors que la vérité est ailleurs. A voir les lois en vigueur des agréments et des applications à l'ouverture du champ démocratique sous Hamrouche c'était en 1990 à savoir (la fameuse 49/90), et celle-ci justement n'a jamais été appliquée pourquoi ? Et c'est là que le syndicat doit prendre position pour se défendre .Où est le suivi de l'évolution de carrière du PTLT, pourquoi a-t-il été laissé sur poste depuis tout ce temps sans chercher à l’intégrer, pourquoi a-t-il été exploité tout ce temps? Et bien parce qu’il y avait l'Algérianisation de l'enseignement dans le pays, et le manque d'enseignants du technique était flagrant, il fallait remplir le vide et assurer la continuité sans mettre à nu les failles et sans rupture. Quelle ingratitude de la part de la république. Mais enfin faudrait faire avec. Maintenant comment réagir? Il faudra ramener la tutelle à reconnaitre son déni de droit de cette frange de la corporation. Une fois fait, le syndicat pourra faire son mea-culpa sur le traitement de ce dossier, soit par méconnaissance ou par inattention. ‘’Ayil lizawal’’ est apparu après 2008,  donc le PTLT a été exclu de toute promotion. Pour ce qui est des différents paliers, ils ont eu des promotions diverses, et des formations en parallèle, même en ce moment ils sont encore en formation ce qui n'est pas le cas du PTLT, ils ont été recrutés PTLT ils en demeurent actuellement au stade de PTLT certains ont 30 années de service. Faudrait-il renvoyer toute cette catégorie à la formation? Mais le capital expérience n'inspire en rien nos gouvernants? Pourquoi s'attabler sur le conformisme qui n'arrange ni avance en rien la cause. Triste sort que celui réservé à une corporation qui se verra ériger une stèle en commémoration, comme celle du soldat inconnu: mort pour une cause juste et noble.

Riad
Dimanche 31 Août 2014 - 18:20
Lu 222 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+