REFLEXION

ORAN : Un commerçant abuse d’un enfant de 6 ans



Le représentant du parquet général, près la Cour d’Appel d’Oran a requis ce lundi 1er décembre, une peine exemplaire à l’encontre d’un jeune propriétaire d’un  local commercial, pour son implication dans une affaire d’attentat à la pudeur contre un enfant âgé de 6 ans, alors qu’il a été condamné précédemment par le Tribunal de Première Instance à une peine de 4 ans de prison ferme, pour le délit d’attentat à la pudeur à l’encontre d’un mineur après l’avoir appâté d’une somme de 100 Da, et l’emmena à l’intérieur de son local commercial avant d’ abuser de lui. La genèse de cette affaire remonte à la date du 15 du mois de mai de l’année dernière, quand un couple s’est rapproché des services de sécurité dans le but de déposer une plainte, invoquant que leur enfant avait été victime d’attentat à la pudeur par une personne inconnue, en s’appuyant d’un certificat médical délivré par un médecin légiste. Aussitôt, après enregistrement de la déposition, les services de sécurité ont ouvert une enquête approfondie qui a conduit à l’arrestation du suspect qui a été immédiatement reconnu par la victime. D’après les conclusions de l’enquête, il s’est avéré que le jour du méfait, la victime est allée acheter  des boissons que sa mère le lui avait demandé, auprès du commerce avoisinant, mais à la grande inquiétude de sa mère, l’enfant a beaucoup retardé pour revenir à la maison, ce qui l’avait poussé à sortir le rechercher, et à sa grande surprise, elle avait trouvé son fils dans un coin de la rue dans une situation inquiétante. En audience, l’inculpé a tenté de nier les faits qui lui étaient reprochés, en avançant que les parents de l’enfant « lui ont collé sur le dos cette inculpation » suite à une vieille dispute, mais le face à face qui s’est déroulé entre l’enfant et le bourreau, a prouvé la véracité irréprochable des faits et suite auxquels, la partie civile a demandé que la peine soit sévère à l’encontre de l’inculpé pour les dommages physiques et psychologiques subis par la victime.                               

Touffik
Mercredi 3 Décembre 2014 - 10:05
Lu 1256 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+