REFLEXION

MOTS POUR MAUX : À qui profitent les drames de l'émigration ?



De quelle côté de la barrière se situent les musulmans face aux drames de l'émigration qui coutent la vie à des centaines de victimes voire des milliers, et à la misère des peuples qui luttent contre la précarité, en particulier Africaines, dont leur seul tort, c'est d'aller chercher une meilleure vie vers les « Eldorados Européens » à la quête de «Châteaux en Espagne » qui on l'a constaté s'occupent de leur ressortissants, malgré la conjoncture et la crise à laquelle ils sont confrontés et dont ils savent faire face. Ces grandes puissances certes ne sont pas riches, mais par contre elles savent maitriser la Technologie, un outil de gestion et de richesse qui dépasse tout le pétrole et les richesses que possèdent les espaces arabes. C'est pourquoi plus d'un, se demande, quelle est la réaction de ces arabes qui se disent musulmans , ces riches nababs des pays les plus riches de la planète qui trompent l'opinion mondiale en faisant semblant de croire en Dieu, en pratiquant les « cinq piliers de la religion Musulmane, dont la « Zakat et l'Aumône », face à la misère des démunis de certains continents, dont l'Afrique qui traverse la plus grave crise de son histoire, en raison de la sécheresse, de la misère, du chômage qui a atteint son paroxysme, et qui est l'une des principales causes de l'exode de ces familles crevant de faim et qui n'espèrent plus rien de leurs gouvernants qui sont incapables de maitriser une telle situation des plus catastrophiques, provoquée dans la plupart des cas par certains pouvoirs et gouvernements qui se sont succédés à la tête de certains pays qu'ils ont hélas détruits par les détournements, et la mauvaise gestion. Contrairement à tout cela, ces soit disant Emirs des pays du Golfe font profiter en stockant leurs fortunes qui se chiffrent en milliards de Dollars dans les pays les plus aisés du monde qui enveniment la planète en provoquant des guerres fratricides et intestines pour vendre leurs armes et en tirer profit de la vulnérabilité et de la faiblesse de ces pays pauvres déjà détruits par leurs propres gouvernants. A se demander si ces pauvres politologues manquent d'idées pour vendre leurs rêves insensés aux dupés d'antan qui leur ont toujours servis de base militante, qu'ils ont pu toujours embobiner avec des tours de passe-passe , des discours, en sachant trouver des mots qu'il faut pour amadouer les couches sociales à la recherche de bouées de sauvetage et employer des verbes faciles pour donner plus de poids à cet inconcevable serment auquel ils se sont engagés à respecter, mais hélas ce temps est révolu, car ces pauvres innocents ne se font plus d'illusions et ils espèrent du concret , quant aux promesses inimaginables faites par ces marchands de rêve qui ont fait de leurs pays, des pays des mille et une nuit et des merveilles avec leurs « châteaux en Espagne fabriqués de cartes au fin fond du pays », de leur « Sahara à la Californienne », de la création des milliers d'emplois fictifs, et d'autres projets qui ne se réaliseront peut être jamais.

Benyahia Adda
Mercredi 23 Novembre 2016 - 20:05
Lu 2017 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 23-08-2017.pdf
4.07 Mo - 22/08/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+