REFLEXION

MOSTAGANEM VIEILLIT : Immeubles et bâtiments à la limite de l’insalubrité

Un constat de visu alarmant qui fait craindre le pire aux citoyens mostaganémois qui s’interrogent sur l’état de certains immeubles et bâtiments de la commune de Mostaganem qui se dégradent de plus en plus et dont plusieurs sont à la limite de l’insalubrité, des dégradations que l’on peut expliquer par les conditions climatiques d’un côté et au défaut d’entretien de l’autre qui accélère le processus de destruction progressive.



Même au centre-ville de Mostaganem inclus, les quelques immeubles, les quelques salles de spectacles ‘’cinémas’’ à l’exemple  du ‘’ Colisée’’ du ‘’Vox’’, du fameux immeuble de l’ex ‘’BNCI’’ etc…ont besoin d’une toilette et d’une restauration urgente et rapide pour stopper la dégradation des infrastructures qui pourrait plus tard avoir des conséquences graves sur l’environnement d’un côté et peut-être engendrerait -elle  des pénuries de logements comme il est regrettable de le constater, une situation que vivent malheureusement actuellement beaucoup de familles algériennes qui réclament un toit. Un constat déplorable qui en est l’exemple type et prévaut une urgence dans la prise en charge des réparations, des toilettages de ces structures afin de les réhabiliter à leurs origines initiales. Une visite dans les quartiers et cités de la ville tels, El Arsa ‘’ les citronniers’’, El Hana, pour ne citer que ces deux-là, laisse apparaître que certains édifices sont à la limite de l’insalubrité présentant des fissures au niveau même des structures de leurs bâtiments. L’autre problème qui peut-être n’aurait jamais de solution c’est ces copropriétés de bâtiments acquises dans le cadre des cessibilités des biens de l’Etat où vivent en communauté des citoyens et qui se plaignent constamment des dommages causés à l’extérieur de leurs appartements, dans les cages d’escalier, sur les terrasses où parfois sont érigés des bassins d’eau et qui demandent réparation. La situation de certains de ces bâtiments est qualifiée de lamentable par certains citoyens qui les occupent, vu qu’ils ne sont pas gérés et aucune intervention structurelle ne serait programmée pour d’éventuelles réparations et/ou restauration. Même constat sur certains immeubles nouvellement bâtis dans le cadre social et qui ressembleraient à tout sauf à des bâtiments, leurs locataires se plaindraient de l’absence de certaines commodités etc… De visu, le citoyen a l’impression que ces infrastructures seraient très mal gérées. Toutes ces anomalies définissent que Mostaganem vieillit, c’est ce que pense la majeure partie des citoyens qui ne souhaitent qu’une chose, ‘’que les autorités concernées trouvent les moyens les plus adéquats pour la réhabiliter’’. Dans un pareil contexte, des habitants suggèrent le retour des gardiens d’immeubles comme avant, peut-être ce sera une solution pour régler certains problèmes !  

B. Adda
Mercredi 26 Août 2015 - 17:26
Lu 593 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+