REFLEXION

MOSTAGANEM : Saisie de 2,8 grammes de cocaïne et des questions

Quand la source officielle de l’information devient inaccessible, le journaliste tourne en rond et court s’alimenter d’une source secondaire et là, il devient la cible facile des semeurs de la rumeur et de la méchanceté, qui profitent de l’occasion pour régler leurs comptes personnels et semer en outre l’horreur sur la vie paisible des citoyens, comme c’est le cas d’ailleurs de l’affaire d’une saisie de quelques doses ne dépassant guère les 2,8 grammes de Cocaïne à Mostaganem qui se gonfle par le poids des rumeurs et des médias en quelques heures en une grande quantité pour dénaturer le calme de Mostaganem .



Contrairement à ce qui a été rapporté par plusieurs médias concernant la saisie d’une grande quantité de drogue dure ‘’Cocaïne’’, il s’est avéré que l’information n’était qu’une salve d’épée de certains propagandistes abonnés à la chasse des victimes sur la place des arcades. En effet, des sources informées près de la gendarmerie ont révélé que la quantité de Cocaïne trouvée ‘’aux abords’’ des deux inculpés, actuellement sous mandat de dépôt,  est de 2,8 grammes contrairement à ce qui a été rapporté par certains journaux. Selon les mêmes sources, l’affaire remonte à la nuit du jeudi dernier, quand une patrouille de la gendarmerie nationale a appréhendé deux jeunes qui marchaient sur le bord de la route nationale (Oran-Mostaganem), au lieudit Sidi Mansour. Selon certaines sources, les deux individus ont dû abandonner le véhicule qui les transportait suite à une altercation avec le conducteur. Les deux suspects ont subi une fouille corporelle et  un contrôle d’identité. Le ‘’flair’’ des gendarmes  les mènent à explorer les abords de la route, ce qui les conduit à la découverte de la drogue. Conduis vers le poste de la gendarmerie, les deux individus passent un interrogatoire. A la recherche d'éléments de preuve où d’autres quantités de drogue, le domicile familial de l’accusé a été  perquisitionné au lendemain de leur arrestation, sans trouver de produits psychoactifs. Présentés par devant le procureur de la République près le tribunal de Mostaganem jeudi dernier, les deux individus ont été placés sous mandat de dépôt, alors que  trois autres  sont cités comme témoins dans ladite affaire. L’affaire est actuellement devant le juge d’instruction, et les jours prochains, la justice, seule institution qui détient la vérité, devra se prononcer sur le sort de ces personnes.

Riad
Samedi 25 Avril 2015 - 19:03
Lu 579 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+