REFLEXION

MASCARA : Les hémodialysés en quête d’assistance

Les malades victimes d’insuffisance rénale soumis à des opérations de dialyse, au niveau de l’établissement public hospitalier du docteur Issad Khaled de Mascara demandent l’intervention des services de la santé en vue de leur apporter aide et assistance pour améliorer les conditions de leur prise en charge.



En effet, cette structure d’hémodialyse et néphrologique recense à elle seule quelques 94 malades victimes d’insuffisances rénales à Mascara qui suivent des séances d’hémodialyse, et qui est définie comme étant  une méthode d'épuration du sang par la création d'un circuit de circulation extracorporelle et son passage dans un dialyseur, à raison de trois fois par semaine sous la surveillance d’équipes techniques spécialisées dirigées par des docteurs spécialisés en ‘’ Néphrologie’’ .Cette structure souffre d’un manque flagrant en matière de personnel médical et paramédical  puisque l’effectif  présent est très réduit suite au départ en retraite de quelques techniciens de la santé. Notons que le personnel disponible, ne peut faire face au nombre important de malades qui ne cesse d’augmenter de jour en jour. Malgré les efforts déployés par le personnel existant, la prestation de service reste toujours loin des espérances des malades et qui est devenue, par les aléas du temps une angoisse pour eux. Coté matériels, le service est équipé actuellement de 16 générateurs (dont quatre nouveaux) et 16 lits. Une rénovation de quelques appareils est nécessaire, vu que les anciens équipements sont fréquemment en panne mettant en péril la vie des malades et compliquant davantage la mission du personnel. Des sources hospitalières nous ont appris que la direction de l’hôpital envisagerait de faire des achats de lits orthopédiques pour le  confort des malades. Il est utile de signaler que le Néphrologue a fait de grands efforts depuis son arrivée dans cette structure. A cet effet, on  constate que les conditions de prise en charge des malades se sont relativement améliorées suite à  la création d’un nouveau service de Néphrologie – Dialyse qui suit les malades dont  le nombre avait atteint plus de 350 malades lesquels ont droit à des consultations et conseils sur le régime alimentaire pour éviter des complications. La création de cette nouvelle structure a permis de retarder la période entre la  phase de passage d’un malade de la pré- dialyse à l’insuffisance rénale. De ce fait les 350 malades inscrits sur la liste de pré-dialyse  et qui passent des consultations externes affichent quelque peu une satisfaction.

B. Boufaden
Dimanche 31 Août 2014 - 17:41
Lu 371 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+