REFLEXION

Le SLEP d'achaacha face à la contestation des entrepreneurs



Le secteur du bâtiment est en plein expansion puisqu’il est l’un des importants segments de développement initiés par l’état au profit de la population. Souvent, Les entreprises chargées de la réalisation  trouvent du mal à honorer leurs engagements et achever leurs projets dans les délais. Confrontés à de multiples contraintes, parfois extravagantes, la bureaucratie de l’administration est l’obstacle majeur devant lequel les entreprises se battent au quotidien pour le franchir. Pour booster le secteur du bâtiment, les directives ne manquent guère. Depuis son arrivée à Mostaganem, Monsieur le wali  a, à maintes reprises, mis en alerte  les entreprises de réalisation, les  bureaux d’études ainsi que les responsables du secteur pour un meilleur avancement des projets mis  en exécution. A Achaacha, les différents projets d’équipements et de logements ont marqué un saut qualitatif malgré les multiples contraintes. Cette fois, c’est au tour des entrepreneurs d’étaler leur ras-le-bol envers une administration  jugée bureaucrate. Dans une correspondance adressée à Monsieur le wali et au DLEP ainsi qu’aux autorités locales, 17 entreprises locales de bâtiment se plaignent des agissements du   subdivisionnaire du logement et des équipements publiques (SLEP). Les griefs reprochés au SLEP  sont le mauvais accueil, traitement inhumain et manquement de respect, favoritisme dans la distribution du programme du logement ainsi que le retard délibéré dans l’établissement des situations et le versement des crédits. Les entrepreneurs se plaignent, aussi, du manque d’effectif technique nécessaire au suivi des différentes étapes de réalisation ce qui les contraint, parfois,  à l’arrêt forcé des chantiers en attendant le passage du seul technicien chargé du suivi des projets à travers les quatre communes de la daïra. A défaut d’une présence sur le  terrain, La subdivision recourt parfois aux photos prises par l’entrepreneur pour évaluer l’avancement des travaux. Les entrepreneurs contestataires demandent l’intervention des autorités pour mettre un terme aux mauvaises pratiques énumérées à travers leur requête dans le but de développer le secteur, l’un des créneaux créateurs d’emplois, et mettre en œuvre les différents programmes de logement et d’équipements publiques.          

A.Adda
Dimanche 15 Janvier 2012 - 11:24
Lu 585 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager


1.Posté par faci le 04/03/2012 00:04
vive achaacha

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+