REFLEXION

Le 1er ministre marocain s’attaque aux algériens

Le chef du gouvernement marocain, Abdelillah Benkirane a fustigé l’Algérie et le peuple algérien d’une manière cynique, en affirmant : «Ils perdent leur temps... nos frères en Algérie, l’histoire ne jouera pas en leur faveur »... en faisant allusion au fait, que l'Algérie ne pourra désormais jamais jouer le rôle de leadership au Maghreb.



L’attaque d’Abdelillah Benkirane, meneur de la majorité islamiste dans le gouvernement de Mohammed VI a profité avant-hier d’une rencontre qu’il avait présidée au ministère de la Justice du Maroc,  pour s’attaquer ouvertement à l'Algérie et aux Algériens, alors qu’il se targuait à parler avec délire du Maroc, en disant qu’il a fasciné le monde avec son histoire et son authenticité. Le premier ministre marocain a également renchéri sur l'émerveillement des Mauritaniens, des Africains et du monde entier, envers le Maroc, à l’exception de l’Algérie, où a-t-il dit  : « les Algériens perdent leur temps, et que l'histoire ne jouera pas en leur faveur », sans donner de précision sur  l'occasion qui l’a poussé à faire cette déclaration à l’adresse de l'opinion publique marocaine, qui s’est ahurie, dans la mesure où certains médias marocains se sont étonnés sur les raisons de cette déclaration inattendue  de « Benkirane », qui est supposé appartenir à un courant islamiste modéré, dont ses positions sont connues pour être bien loin des confrontations avec l’Algérie. Il est connu que le Maroc avait mené une campagne diplomatique acharnée contre l'Algérie, qui était préoccupée  par l’élection présidentielle, et par la tension politique qui l’avait précédée. Certes le roi Mohammed VI avait mené une série d'activités et de visites à un certain nombre de pays africains, au moment où ses organes tentaient de déplacer leurs tentacules pour configurer la région du Sahel, contre l’Algérie. Il est entendu également que l'Algérie avait averti le Maroc contre le jeu de manipulation sur plusieurs fronts, plus récemment, la question des immigrants syriens à la frontière marocaine entre les deux pays.    

Touffik
Mercredi 23 Avril 2014 - 20:43
Lu 3915 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+