REFLEXION

LETTRE OUVERTE



LETTRE OUVERTE
TRAVAILLEURS DE L’AGENCE DE GESTION ET DE REGULATION
FONCIERES URBAINES DE LA WILAYA DE MOSTAGANEM 


A l’attention de :
Son excellence le Premier Ministre
Son excellence le Ministre de l’Intérieur et des Collectivités Locales
Monsieur le Wali de la Wilaya de Mostaganem
Monsieur le Procureur Général de la Cour de Mostaganem


DEMANDE D’OUVERTURE D’UNE ENQUETE

Messieurs,
Nous voulons vous faire part de notre indignation et de notre inquiétude quant à la situation de blackout, alors que nous sommes à la troisième semaine de protestation, certains parmi nous ont été estés en justice et par qui? Par celui qui est déjà condamné par son passé honteux et immonde, un autre parmi nous avait été convoqué et intimidé par qui et en présence de qui ? Par celui qui est censé, objectivement, nous faire valoir nos droits administratifs, à la rigueur, il aurait dû ordonner la réunion d’un Conseil d’administration extraordinaire afin de faire la lumière sur l’agence et sa gestion, ça aurait été plus juste, plus correcte et plus objectif de la part d’un commis de l’Etat, mais que faire ? L’avenir vous en dira davantage…, nous avons adressé des courriers pour dénoncer les violations des lois et des droits, l’opacité et les multiples dépassements et surtout la dilapidation des deniers publics avec la complicité des opportunistes,  qui ont  caractérisé  le fonctionnement et la gestion de notre agence, et on dit bien notre agence parce que c’est le seul et unique gagne-pain de nos familles.
Pour notre part, nous vous faisons donc  état, à travers cette lettre ouverte, d’une  situation désastreuse et décevante en sa réalité, alors qu’elle est florissante et prometteuse par rapports et bilans faussés et falsifiés, transmis à la hiérarchie, en voilà quelques points parmi une infinité d’autres :
Vente de terrains (biens de l’Etat) sans aucun respect des procédures réglementaires.
Attribution de logements, tout type confondu et plus spécialement les logements promotionnels qui sont devenus synonyme d’enrichissement.
Octroi des projets de réalisation et d’aménagement à une poignée d’entrepreneurs pour ne pas dire un seul sous des prête-noms.
Modification de la convention collective régissant notre établissement, en s’octroyant des avantages démesurés aux soit disant cadres dirigeants qui bénéficient en même temps des miettes destinées au personnel restant, sans l’accord préalable du conseil d’administration, en se basant uniquement sur la circulaire 001 du 30/08/2015 émanant du Ministre du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale, dont les conditions et les modalités requises à son application sont en totale contradiction avec ce qu’a été fait et conclu.

Acquisition de plusieurs lots de terrain à la coopérative Es-Salam, dans des conditions douteuses .
Recrutement et promotions abusifs et injustifiables à des postes fictifs, sans le moindre souci du respect ni de l’organigramme, ni des procédures de recrutement, ni des clauses de la convention collective régissant l’agence, ni de son règlement intérieur et encore moins des directives du conseil d’administration présidé par l’Ex Wali OUADDAH HOCINE signifiant qu’aucun recrutement n’est toléré vu la situation financière de l’agence.
Abus de pouvoir et d’autorité à l’égard des simples employés, causant ainsi des préjudices moraux, et ce par les pressions, les menaces, les remarques désobligeantes, les propos dévalorisants, les demandes contradictoires…, subis quotidiennement, que le directeur et ses mercenaires confondent purement et simplement avec l’instauration d’une discipline.


Devrons-nous se taire et tenir notre sort et notre destinée responsable d’un tel désastre ? Cela nous ne voulons pas. Devrons-nous agir comme ceux que nous dénonçons, et dire qu’après tout compte fait on n’avait pas le choix et nous sommes contraints de survivre ? Cela nous ne le pouvons pas, nous nous y refusons, notre honneur, notre éducation et surtout nos origines ne nous le permettent pas. Mais l’Histoire par contre, l’Histoire des hommes, elle jugera notre position, même si elle est un peu tardive…!? Et cette Histoire-là, elle exigera des comptes…
La stratégie de désinformation, dont usent ce directeur, ses complices et les opportunistes qui le protègent, ils se reconnaitront sûrement et l’avenir les démasquera, visant à donner une fausse image de nos préoccupations, de nos revendications et de la réalité amère et catastrophique qui perdure au sein d’une institution de l’état, influençant ainsi l’opinion publique dans le but de protéger leurs intérêts privés et ceux des siens et profiter davantage de la vache laitière, par contre, nous petites gens que nous sommes, la vérité est notre devise, aveugle est celui qui ne veut pas voir et sourd est celui qui ne veut pas entendre, tôt ou tard, cette vérité fera surface. Nous nous fions au Bon Dieu et nous nous adressons à des Honorables Messieurs tels que vous.
Les droits sont violés. Les règles et les lois sont bafouées.  L’intérêt général n’est pas servi. La complicité est flagrante.  Les priorités ne sont pas respectées. L’histoire n’est pas terminée, L’affaire ou plutôt les affaires  ne seront jamais classées. L’opinion publique peut en juger. L’aide et l’assistance aux enquêteurs est assurée et les
petites gens tels que nous et d’autres peuvent prouver et en témoigner...
Notre seule et unique revendication, actuellement et ultérieurement, n’est que la mise en fin de fonctions du directeur et des chefs de service qu’il a recrutés et désignés, et l’ouverture d’une enquête minutieuse en dépêchant des commissions d’agents compétents et impartiaux, à savoir : l’inspection générale des finances, la cour des comptes, l’inspection générale du travail et l’inspection générale relevant du Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Locales et de l’Aménagement du Territoire, afin de procéder à un audit détaillé sur la gestion de l’agence en toute ses formes, à savoir : le plan fonctionnel, le plan organisationnel, le plan financier, le plan juridique, sachant qu’elle révèlera aisément non pas des irrégularités mais des... !?
Nous estimons avoir accompli notre devoir malgré le black-out total enregistré jusqu’à présent. Il appartient maintenant à l’Etat de faire respecter la loi et le droit et de protéger les deniers publics, prouvant ainsi qu’elle est le seul et l’unique garant de la justice et des droits de ses citoyens.

        Les signataires :
        74 employés toutes fonctions confondues

Harrath Lazhar, Agent commerciale - Djaouesti El-Habibe, Ingénieur en informatique – Morjane Bouamrane, Chef de bureau – Mahi Youcef, Gestionnaire système informatique – Bouthelja Abd El Fataf, Agent commerciale –  Bendahmane Abdallah, Chargé d’études – Bachri Mansour, Chef de bureau – Hanni Tayeb Abdelkrim, Contrôleur Technique – Khouane Bakhta, Agent d’Accueil – Gatrini Djilali, Gardien – Azzi Sid Ali, Contrôleur Technique – Benothman Abdallah, Chef de bureau – Benchaida Youcef, Contrôleur Technique – Slimane Mohamed Amine, Chauffeur – Chaib, Topographe – Marouani Soumia, Agent commerciale – Al-Hachmi Nor Eddine, Chauffeur – Al-Arbi Benhadjar Farida, Agent commerciale – Ould Moussa Samir, Comptable – Mohamed Belaid-  Louaadh Abdelkader, Chargé d’études – Hammadi Ali, Chef de bureau – Dakkich Fatima, Chargée d’études – Benhmad Youcef, Chef de bureau – Belaidouni Abdelaziz, Agent commerciale – Belalia Leila, Chef de bureau – Bouziane Laid, Chauffeur – Hamadouch Abdallah, Chauffeur – Hamdani Mohamed Ridha, Contrôleur Technique – Moulai Fouad, Agent de saisie – Gana Hanifa – Radaoui Mohamed - Belarbi Souhila , Secrétaire – Benaoucha Salima, Contrôleur - Boubakar Mohamed – Abid Senouci – Ouadni Ali, Chargé d’études – Belajrad Mohamed, Contrôleur – Harrath Hanafi, Chauffeur – Mansouri Hadja, Chef de bureau – Tihalaiti Khadija, Chef de bureau – Ferrah Melouka, Agent – Kadda Denoune, Chauffeur – Belbachir Farida, Agent commerciale – Ghazzali Sarah, Contrôleur Technique – Chlef Mokhtar, Chargé d’études – Tayeb Noria, Secrétaire  – Othman Noria, Chargé d’études – Belbachir Mokhtar, Agent commerciale – Meziane Houaria, Secrétaire – Hamcherif Fodhil – Larbi Hocine, Agent de saisie  – Djalti Zineb, Agent de Nettoiement – Kabiri Fatiha, Agent de Nettoiement – Briki Souad, Chef de bureau – Hanni Fatima, Stagiaire - Mounir, Contrôleur Technique – Bellouza Malik, Gardien – Bensousse Ahmed, Comptable – Touil Karim, Chauffeur – Abdelhadi Bouassa, Gardien – Omrani Darkaoui, Agent de Nettoiement – Kouadria Nasr Eddine, Chauffeur – Bennacer Hicham, Agent de sécurité – Ziadi Fatima, Secrétaire – Menouar Mohamed, Standardiste – Belarbi Nawel, Secrétaire – Hammadi Fatma, Agent de Nettoiement - Taferchat Nacira, Agent de Nettoiement - Benrakhrakh Meriam, Chargé d’études – Zaaf Youcef, Gardien – Kara Mostapha Belkacem, Gardien – Benosmane Djilali, Chauffeur

 

Réflexion
Dimanche 15 Octobre 2017 - 19:37
Lu 1991 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 21-11-2017.pdf
3.67 Mo - 20/11/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+