REFLEXION

LE MINISTRE DE LA CULTURE INAUGURE LA SALLE DE CINEMA CHEIKH HAMADA : Le grand écran de retour à partir de vendredi prochain !

Maintenant que Mostaganem renoue avec le cinéma à l’occasion de l’heureuse réception de la salle Cheikh Hamada qui vient d’être inaugurée dans les meilleurs auspices après une disparition le temps d’un quart de siècle de toute culture cinématographique ; il y a lieu de mettre en place un marketing capable de séparer le bon grain de l'ivraie pour la pérennité de la cinémathèque et de la culture cinéphile !



Jeudi soir, Mostaganem et la culture cinéphile en général, étaient au galant rendez-vous de la réception de         la première salle de cinéma réalisé dans la wilaya depuis l’indépendance du pays, en l’occurrence la salle Cheikh Hamada qui a été réhabilitée de fonds en comble pour laisser place à une nouvelle cinémathèque digne de ce nom, que même les plus drastiques références universelles ne méjugera. Une occasion grandiose qui a vu l’inauguration rehaussée par la présence de son excellence le Ministre de la Culture monsieur Mihoubi, ainsi que celle de son honneur le Wali de Mostaganem monsieur Temmar. Hommes lesquels, se sont certainement vus reportés dans la machine du temps, lorsqu’ils ont reçu des mains du préposé au guichet, une fois au bout du tapis rouge défilé à l’occasion, les premiers tickets de cinéma que la cité n’ait vus depuis  belle lurette, pour résumer tout le pont de la décadence culturelle cinématographique traversé et qui se revoit, enfin, hissé au rang qui lui sied grâce au blason redoré maintenant que la culture ait été fouettée pour se réveiller de son hibernation. Une circonstance qui n’a pas manqué de voir monsieur le Ministre féliciter monsieur le Wali pour tout le travail fin et colossal mené sur cette salle pour ressusciter ce coin très cher aux cinéphiles. Ces derniers ne déprécieront aucunement, ni la qualité de l’image avec un écran aux caractéristiques techniques des plus sophistiquées de par sa résolution technologique de 1 million de pixels, et encore moins celle du son avec une qualité carrément immersive pour une incomparable transmission d’émotions.   Mais le plus beau est encore à venir : monsieur le wali de Mostaganem a donné le feu vert pour le retour au grand écran, à l’effet de la projection des films arabes (un premier test) dans le cadre du prochain festival du film arabe qu’abritera Oran et dont une partie sera réservée à la ville de Mostaganem. En outre, monsieur le wali a révélé qu’une convention sera signée entre la wilaya de Mostaganem et l’Office national de la culture et de l'information(ONCI) pour l’acquisition des meilleurs films de l'année et même les derniers films à l’affiche (algériens-arabes- occidentaux et américains). Une aubaine culturelle qui mettra du pain sur la planche de la nouvelle cinémathèque à laquelle il faut tout de même un certain marketing, pour laisser les lieux en l’état actuel et pour ne pas revivre la leçon du vandalisme ayant étripé plus d’une salle de cinéma au nom du social !   

Ilies Benabdeslam
Vendredi 21 Juillet 2017 - 19:53
Lu 495 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 21-09-2017.pdf
3.59 Mo - 20/09/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+