REFLEXION

LE MAKHZEN MAROCAIN FOURRE SON NEZ DANS LES AFFAIRES ALGERIENNES : La diplomatie marocaine provoque encore l’Algérie

Il ne se passe pas un jour où des responsables et commis du Makhzen n’improvisent quelques mensonges à l’encontre de l’Algérie, dépassant même les limites de l’entendement parfois en voulant s’ingérer dans les affaires internes de l’Algérie, particulièrement en ces moments décisifs où les autorités préparent la campagne électorale de l’élection présidentielle qui aura lieu en avril 2014.



Qu’espère prouver  le diplomate  Omar Hilal, ambassadeur du Maroc auprès de l’ONU à Genève, qui s’est attaqué à l’Algérie en comparant Ghardaïa à Alep de Syrie, auprès de l’ONU à Genève. Selon des sources émanant de notre confrère « Algérie 1 », ce diplomate délégué par le royaume, avance  que la ville de Ghardaïa est à feu et à sang, que des maisons et infrastructures sont brûlées et détruites, que des habitants sont poursuivis, que des  religieux sont manipulés, que des magasins sont pillés, et on ne sait quoi d’autres, il décrit un véritable apocalypse . Au lieu de s’occuper de ses propres soucis, il se donne le droit de s’ingérer dans les affaires internes de l’Algérie, ce fouineur du Makhzen, et plus particulièrement cet envoyé de M6 devrait remettre de l’ordre dans ses idées et dans son pays, et plus particulièrement dans le cadre de la lutte contre la drogue qui fait des ravages dans le monde. Nul n’ignore que le Maroc est l’un des principaux pays producteurs de drogue, une principale source de revenue pour les familles marocaines qui sont autorisées par  le Makhzen à en produire et à en consommer. Ce commis du Makhzen, réalise t-il, que par la faute de son pays, des millions d’innocents sont empoisonnés et victimes d’overdoses par la drogue légalisée par le  Makhzen, bien sûr qu’il en tire profit, pour pouvoir contrôler son peuple et stabiliser la situation économique de son royaume. Et puis voilà qu’Omar Hilale, ce  ‘’grand diplomate marocain’’ décrit la situation de la ville de Ghardaïa en Algérie, et se prend pour le défenseur des droits de l’homme et  croit dénoncer, je cite comme il a été rapporté par les médias : ”En Algérie la liberté d’expression est bâillonnée au quotidien, les journalistes persécutés, les chaines de télévision fermées, et la liberté de rassemblement réprimée par des milliers de policiers” avant de soutenir que “l’Algérie dénie le droit à l’autodétermination culturelle et linguistique à ses populations kabyles qui vivent dans l’oppression et la privation de leurs droits fondamentaux”.  Toutes ces accusations sont issues d’une mythomanie pour créer une zizanie, vu que les sbires de M6 ne sont pas à leur première machination machiavélique dans le but de provoquer l’Algérie  , car rappelons qu’après l’affaire de l’emblème national piétiné par un jeune marocain au su et au vu de tout le monde en présence des autorités qui avaient approuvés un tel geste, une autre machination machiavélique a été dénoncée par des gardes de la frontière Algéro  marococaine , accusant les gardes Algériens d’avoir tirés à  balles réelles sur un  poste frontalier marocain etc.… Que pouvons-nous répondre à ces accusations grotesques et dénigrantes portées à l’encontre de l’Algérie et qui discréditent totalement la réputation du Makhzen. La meilleure réponse que nous pouvons apporter se résume dans ce célèbre adage qui dit « La caravane passe et  les chiens aboient ».

B. Adda
Vendredi 21 Mars 2014 - 17:06
Lu 824 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+