REFLEXION

LE COMPLOT ‘’EBOLA’’ : La main cachée des Etats-Unis

Le virus Ebola commence à alimenter plusieurs théories du complot comme fut le cas du sida dans les années 80. Aujourd’hui, le cas d’Ebola, qui sévit en Afrique de l’ouest, poursuit sa prolifération vers le reste du monde et vient de nourrir la thèse d’un complot bien préparé dans les labos des USA.



Première réaction : Le quotidien "Pravda"  a accusé les Etats-Unis  d'avoir inventé  le virus Ebola, a rapporté la chaîne de télévision al-Mayadine. "Les savants du département américain de la Défense ont mis au point un vaccin contre le virus Ebola, dont le résultat sur les médecins américains infectés par ce virus était positif, et les deux médecins ont été, rapidement, guéris", a révélé la "Pravda". Pravda : "Actuellement, le virus Ebola est en train de se propager, rapidement, pour que les États-Unis puissent s'en servir comme une arme biologique idéale. Quiconque détiendra le vaccin contre ce virus pourra s'imposer aux autres. Or, en lançant  de vastes campagnes propagandistes, les médias américains provoquent de vives inquiétudes, quant au virus Ebola, avant de présenter un traitement, pour parvenir à leurs objectifs escomptés. Le reporter d'al-Mayadine : "Le point important est que l'administration américaine a annoncé que 3.000 militaires ont été envoyés,  en Afrique de l'Ouest, pour tenter de contrer l'épidémie d'Ebola. Obama  a considéré l'épidémie d'Ebola  comme une crise, qui est du ressort de la sécurité nationale américaine. Josh Ernest, Porte-parole de la Maison Blanche, a affirmé que ces militaires n'interviendraient pas, directement; ils participeront, seulement, aux aides logistiques, de formation et au soutien technique et d'ingénierie, pour empêcher la propagation de ce virus. Lisa Monaco, conseillère de la Maison Blanche à la lutte contre le terrorisme, a affirmé que l'objectif de l'envoi de ces militaires est de transférer les expériences militaires des Etats-Unis, en matière logistique, de secours et de commandement, pour contrer la propagation de ce virus, depuis l'Afrique de l'Ouest. Les propos de Lisa Monaco donnent l'impression qu'elle parle de la guerre militaire, pour laquelle les Etats-Unis se préparent. Jusqu'à présent, plus de 2.400 personnes sont victimes de ce virus.

Rym
Mardi 23 Septembre 2014 - 17:54
Lu 4273 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+