REFLEXION

LA FRANCE A PAYE 58 MILLIONS DE DOLLARS A AL-QAÏDA : Pourquoi « je ne suis pas Charlie » ?

On les voit beaucoup sur les réseaux sociaux, avec un énorme taux de lectorat, dénoncer la récupération de l’attentat contre Charlie Hebdo, sans prendre la peine de dénoncer l’hypocrisie européenne. Alors qu’ils s’abstiennent à regarder la vérité en face. Celle de la vraie France qui a financé et nourri les terroristes d’Al Qaida via le payement des rançons, qui s’élèvent, à plus de 58 millions de dollars.



Je ne suis pas Charlie, parce que ces mêmes occidentaux, qui ont marché à Paris pour soutenir Charlie, ils préparaient au même moment un accord militaire pour relancer la guerre en Syrie ? je ne suis pas Charlie tout en respectant les
morts de Charlie parce que beaucoup de zones d’ombre et même de ténèbres entourent cette affaire, car beaucoup d’experts militaires étrangers et des sources médiatiques et parmi elles des sources françaises,  lient les auteurs du carnage au renseignement français. Que pouvez-vous nous dire de plus ? nous informer peut être,  que Charlie a reçu plus d’un million de dollars d’aide pour republier les caricatures du prophète Mohamed (QSSSL ) aujourd’hui dans un numéro spécial? C’est pourquoi je ne serais jamais Charlie..!

Pourquoi la France porte une responsabilité dans l’attentat contre Charlie hebdo
La France porte une responsabilité très lourde dans l’attentat contre l’hebdomadaire Charlie Hebdo, en plus qu’elle a nourri le terrorisme à travers le payement des rançons, qui s’élèvent, selon New York Times à plus de 58 millions de dollars, elle est accusée aussi d’avoir recruté  les tueurs de Charlie comme agents des services secrets,  et c’est un média français qui révèle l’information.
Selon une enquête du New York Times du 29 juillet 2014, Al Qaïda a reçu depuis 2008, plus de 125 millions de dollars récoltés uniquement grâce aux rançons payées par les occidentaux pour obtenir la libération de leurs otages.

Hollande a payé 58 millions de dollars à Al-Qaïda depuis 2008
Toujours selon cette enquête, la France est le principal pourvoyeur de fonds de l’organisation terroriste. Elle aurait versé à elle seule 58 millions de dollars. Ces sommes, toujours selon le New York Times seraient versées directement par l’Etat ou alors par des intermédiaires comme Areva ou les pays amis du golf, au premier rang le Qatar.
Dans cet article, Vicki Huddleston, ancienne ambassadrice des Etats-Unis au Mali dénonce : « Les Européens ont beaucoup de comptes à rendre. Ils mènent une politique hypocrite. Ils paient des rançons et ensuite nient les avoir payées. Le danger n’est pas seulement que ça fait grandir le mouvement terroriste, c’est aussi que ça rend tous nos citoyens vulnérables ». » Déclaration effroyablement prémonitoire. Le 13 septembre 2014, très énervé par l’exécution de 3 otages anglo-saxons, Barack Obama lui-même confirme: « Le président français, François Hollande, dit que son pays ne paie pas de rançons aux terroristes, alors qu’en réalité, il le fait »   Dimanche, la plupart des dirigeants européens sont venus verser des larmes de crocodile sur les morts provoqués par des mouvements terroristes qu’ils ont largement financés. François Hollande, accusé par Obama de payer des rançons aux terroristes était à la tête de cette grande marche contre… le terrorisme.

Les frères Kouachi seraient des agents secrets
C’est pourquoi la France porte une responsabilité très lourde dans l’attentat contre l’hebdomadaire Charlie Hebdo.
D’antan plus les présumés auteurs de l’attentat contre Charlie,  selon certains sources médiatiques, étaient des agents  des services secrets de la DGSE, puisque selon FranceTVinfo,  les enquêteurs ont retrouvé la carte d’identité de l’aîné, Kouachi Saïd, dans la voiture abandonnée par les suspects Porte de Pantin, dans le nord-est de Paris. Donc, les terroristes chercheraient-ils à se faire prendre ? Ou bien s’agit-il d’une carte d’identité volée et destinée à laisser de fausses pistes ? Dans ce dernier cas, la personne représentée sur ce document ne serait-elle pas un coupable idéal, « proche des services » et dont on voudrait se débarrasser ? Encore une fois, c’est FranceTVinfo qui nous apprend, dans le même article, qu’ « à partir de cette carte d’identité, la police s’aperçoit qu’il s’agit de vieilles connaissances des services antiterroristes »… S’agirait-il de terroristes connus et surveillés par les autorités, ou bien carrément d’agents des « services » ?

Du jamais vu !
Encore une autre thèse : Pour Aldo Giannuli, Expert des services secrets italiens, l’attentat contre Charlie Hebdo est un complot : la durée de leur fuite, des terroristes trop calmes, le manque de protection de la rédaction de l’hebdomadaire, les armes des terroristes…Giannuli, experts des services secrets italiens, dans un article publié sur le blog de Beppe Grillo a écrit : ‘’ Il est fort possible que cet attentat soit l’œuvre d’individus d’une toute autre importance… C’est très louche !’’ Selon lui, cette tragédie porte bel et bien la trace de l’extrémisme religieux, mais « cette affaire sent le cramé »... Mais le plus important, c’est ceci : avez-vous déjà vu des terroristes qui vont commettre un attentat en prenant soin d’emmener leurs pièces d’identité, et qui les oublient ensuite dans la voiture ?
Du jamais vu : des terroristes qui passent à l’action et perdent autant de temps durant leur fuite, après avoir participé à deux affrontements à l’arme à feu, contre une voiture de police notamment. Ils ramassent une chaussure puis oublient un gant. Et comment se fait-il qu’aucun blocage routier n’ait été mis en place dans la zone ? En plein centre de Paris, il doit y avoir de très nombreuses voitures de police. Et Paris est loin d’être une ville où la circulation est fluide.

 

Riad
Mardi 13 Janvier 2015 - 18:21
Lu 2994 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+