REFLEXION

IL A ETE CONDAMNE A 3 ANS DE PRISON FERME : Un jeune assomme son père d’un coup de poing à Oran

Le tribunal d’Oran a eu à traiter en fin de semaine une affaire de violence sur ascendant dont la victime n’est qu’un vieux père, âgé d’une soixantaine d’années, qui a été, sérieusement, agressé par son fils, âgé de 28 ans, qui lui a donné un coup de poing sévère, en plein visage lui causant une entaille dans son œil.



Le tribunal a prononcé à son encontre trois ans de prison ferme, en appui à un certificat médical présenté par la victime prouvant la culpabilité du fils.  Les faits de cette affaire en fonction de ce qui s’est déroulé lors de l'audience, remontent à la semaine dernière, lorsque la fille de la victime s’est présentée au siège de la sureté pour déposer une plainte officielle contre son frère qui a osé frapper son père âgé d’un coup de poing dans le visage, suite auquel  il a été admis en soins intensifs à l’hôpital pour deux jours. Au reçu de plainte, les services de sécurité ont immédiatement procédé à l’arrestation du suspect qui paraissait avoir un comportement agressif, où il a déclaré au service de la police  judiciaire que le jour de l’incident, une discorde a éclaté entre lui et son père qui lui a demandé d’aller chercher du travail, parce que ses dépenses ont fortement augmentées , d'autant plus que l'accusé est accro à l'alcool et aux comprimés de psychotropes, alors la  réponse donnée par ce dernier à son père, fut rapide et violente par un coup de poing sévère en plein visage, qui l’avait assommé et écroulé à terre, ce qui a nécessité son transfert à l'hôpital, alors que le fils égoïste et indocile a réussi à s’enfuir, ce sont les mêmes déclarations faites par le père dès qu’il s’est réveillé de son coma, et suite auxquelles l’accusé a été arrêté et présenté à la justice. A l'audience, l’inculpé a reconnu les faits qui lui sont reprochés, tout en manifestant son profond regret, alors que son père poussé également par son amour envers son fils, a demandé au président de l'audience de l’amnistier, mais le tribunal après délibération a prononcé la peine de 03 ans prison ferme sus mentionnée.

GA
Samedi 23 Mai 2015 - 16:20
Lu 463 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+