REFLEXION

DIRECTION DE L’EDUCATION : 118 cas de violence enregistrés dans des écoles à Mostaganem

Au niveau de nombreux établissements scolaires, la direction de l’éducation de Mostaganem a mis en œuvre des mesures et dispositions préventives pour lutter contre le phénomène de la violence en milieu scolaire et parer aux conséquences néfastes dans le but d’assurer une prise en charge sereine des écoliers et lycéens ainsi qu’à leur scolarisation.



Cette méthode de faire, va selon la première responsable de la direction de l’éducation permettre aux encadreurs pédagogiques et éducatifs de bien veiller au comportement et à la discipline des élèves à l’intérieur de leurs établissements scolaires respectifs. Concernant ce sujet de la violence en milieu scolaire faisant l’actualité ces derniers temps à travers tous les medias, les services de la direction de l’éducation de Mostaganem ont indiqué avoir enregistré environ 63 cas de violence au niveau des établissements du cycle secondaire et 55 autres cas au niveau moyen, et ce depuis la dernière rentrée scolaire. Ces cas de violence seraient selon la directrice de l’éducation dans la plupart dus à des problèmes scolaires qui sont principalement d’ordre pédagogique ; éducatif ou disciplinaire opposant des enseignants à leurs élèves qui refuseraient de se soumettre à la réglementation intérieure scolaire des établissements.  Selon elle, ces cas de violence sont souvent traités lors des conseils de discipline. Pour la directrice de l’éducation,  la société devrait néanmoins rejeter la production  de ce phénomène de la violence en milieu scolaire dû au manque de sérénité, en matière d’encadrement et également de sérieux dans la prise en charge pédagogique et éducative des enfants, ajoutant que ces deux paramètres pédagogiques  et bien d’autres liés directement au phénomène  seraient  parfois  à l’origine d’une négligence de la part de certains enseignants, et également à leur application professionnelle d’où il fallait absolument intervenir en temps opportun pour remédier et régler à temps, ces problèmes ou situations pédagogiques de ce genre, avant qu’ils ne deviennent délicats  et complexes, appelant à restaurer un éventuel respect. De même, pour rechercher les raisons et les causes,  faire  un diagnostic sur ce  phénomène de la violence dans chaque établissement scolaire  où s’est produit  le problème.

Benharrat
Vendredi 12 Février 2016 - 17:37
Lu 320 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+