REFLEXION

DIFFICULTES DE SCOLARISATION ET DE DYSLEXIE CHEZ LES ENFANTS : Plus de 800 élèves souffrent de troubles du langage à Oran

Pas moins de 826 élèves scolarisés d’Oran souffrent de troubles du langage, a-t-on appris lundi à Oran lors de la première rencontre sur les difficultés de scolarisation et de dyslexie chez les enfants.



Le chef du service prévention à la Direction de la santé et de la population de la wilaya a souligné, en marge de cette rencontre organisée au centre de conventions "Mohamed Benahmed", que 826 élèves souffrant des troubles de langage sont recensés dont des cas de dyslexie en lecture. La dyslexie est un véritable problème chez les enfants scolarisés et constitue l’une des causes menant à la déperdition scolaire, ce qui nécessite une prise en charge précoce de ces cas, a indiqué le docteur Dehalib Larbi. Dans ce sens, la Direction de la santé et de la population a mis en service, depuis un an, trois centres du groupe pédo-psychologique au niveau des polycliniques de hai "Akid Lotfi", de la localité de "Sidi Maarouf" et du boulevard de l’ALN (ex Front de mer) pour la prise en charge des enfants, souffrant de cas de dyslexie en lecture, écriture et calcul, a indiqué le chef du bureau de santé scolaire à la DSPS, M. Boukhari Youcef. Ce groupe pluridisciplinaire œuvre à orienter les cas de dyslexie en lecture aux centres de prise en charge des enfants souffrant des maladies mentales et psychiques pour une meilleure thérapie, a souligné le même responsable. Il s’attelle également à recenser et déterminer les cas de dyslexie pour une prise en charge précoce, alors que la Direction de la santé et de la population de la wilaya envisage d’organiser une caravane de sensibilisation des enseignants pour recenser des élèves souffrant de dyslexie par un examen et un dépistage précoce, a-t-on ajouté. Des parents d’élèves participant à cette rencontre, à laquelle ont pris part des praticiens en santé scolaire, des psychologues et des orthophonistes des wilayas d’Oran, de Tlemcen et de Sidi Bel-Abbès, ont appelé à la création de cellules d’écoute au niveau des établissements scolaires d’Oran pour prendre en charge les élèves qui souffrent de troubles du langage. Pour leur part, des spécialistes ont mis l’accent sur la nécessité de créer des classes spécialisées encadrées par des enseignants de prise en charge des élèves souffrant de dyslexie par le dépistage précoce, surtout à l’âge de huit ans, et d’intensifier les recherches sur ce genre de cas qui constituent l’une des causes de la déperdition scolaire. Cette rencontre a été marquée par plusieurs interventions abordant la prise en charge des cas de dyslexie par des expériences et des témoignages vivants de cas ayant réussi dans la vie. Plus de 800 élèves à Oran souffrent de troubles du langage. La rencontre a été organisée par l’Association algérienne de protection des enfants dyslexiques en collaboration avec la DSPS et la Direction de l’éducation et parrainée par l’APW d’Oran.

Medjadji. H
Vendredi 8 Novembre 2013 - 15:54
Lu 717 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+