REFLEXION

COUTEAUX ET HACHES : Un véritable ‘’arsenal de guerre’’ en vente libre à Mostaganem


Comme à l’accoutumé, chaque année, à l’approche de la fête de l’Aïd El Adha, des magasins, trottoirs et autres lieux des villes et villages de la wilaya sont inondés par des étals de fortunes exposant divers outillages et matériels de boucherie destinés au sacrifice du mouton.



Parfois, à même le sol, allant de la lourde hache, au long couteau aiguisé en passant par les différentes séries d'outillage  pour les grillades, de braseros et des sacs de charbons. Cependant, le danger de ce commerce illicite occasionnel peut provenir, selon des personnes aguerries, du fait de l’exposition à toute vente de cet « arsenal de guerre» sans aucun contrôle et à portée de mains malveillantes. Ces armes blanches sont susceptible d'engendrer des agressions notamment des crimes ou des jeunes sous l'effet des stups ou alcool peuvent s'en saisir pour commettre leurs méfaits diront certains citoyens. Comme il existe aussi de nombreux malades mentaux. Il est pas normal de tolérer de telles pratiques sur la voie publique du fait que la loi interdit le port d'arme et punit les contrevenants à des peines d’emprisonnement ferme, déplore un sexagénaire rencontré  devant un étalage  au souk d'Ain Sefra de la ville de Mostaganem.

B.Houssem
Jeudi 2 Octobre 2014 - 15:16
Lu 454 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+