REFLEXION

ARNAQUE ET FRAUDE EN PLEIN RAMADHAN A MOSTAGANEM : Du poisson surgelé vendu au prix du frais !

Des pseudos commerçants sans scrupules trouvent toujours des méthodes et autres astuces pour escroquer le consommateur. La fraude et l’arnaque dans le commerce s’amplifient même en ce mois sacré de ''Ramadhan ''. En ce sens, des poisson surgelés sont décongelés et vendus comme frais aux abords de la poissonnerie du marché du centre ville. Devant la rareté et la cherté des ressources halieutiques, cette pratique a pris de l’ampleur.



En effet, certaines espèces de poissons, telle la crevette, et le merlan qui se font très rares. Ainsi donc, étant donné  leur insuffisance, l’arnaque se pratique au vu et au su de tout le monde. Beaucoup de revendeurs proposent des surgelés qu’ils décongèlent pour les vendre comme poissons frais», dénoncent des connaisseurs. Les poissons décongelés, exposés sur les étals de certains vendeurs, informels sont, de temps en temps, arrosés d’eau pour conserver leur soi-disant fraîcheur. Ces pseudos poissonniers, avides de gain facile, profitent de l’ignorance des clients pour écouler le poisson décongelé au prix du frais en cette période de jeune. Certes, ils proposent leurs produits à des prix moins élevés mais nombre de consommateurs se font avoir en croyant avoir fait une belle affaire. Les connaisseurs soutiennent «qu’il suffit de voir la couleur des branchies du poisson pour constater qu’il n’est pas du tout frais». À la pêcherie, comme au niveau du tronçon routier reliant Mostaganem à Benabdelmalek Ramdane(RN11), cette pratique est dénoncée à maintes reprises. Par ailleurs, malgré les campagnes de sensibilisation, les produits halieutiques continuent d’être vendus dans des conditions lamentables. Le poisson est exposé dans des caisses en bois, sous un soleil de plomb, à longueur de journée. Au niveau de tous les marchés et aux abords des routes, les poissons sont proposés par des commerçants ambulants qui ne se soucient guère du risque des intoxications alimentaires. Des vendeurs interrogés sur la provenance du poisson, affirment que cette marchandise a été ramenée le matin du port de Mostaganem et de certains points de vente. Pour ce qui est mercuriale, il s'est vraiment emballé ces derniers jours, car le prix des fruits de mer ont dépassé tout entendement. A titre d'illustration, le rouget de roche a atteint la barre des 2000 DA le kilo, idem pour ce qui est du thon, Pour la sole, elle dépasse les 2100 DA le kilo, pour la sépia elle s’affiche à 1000 DA le kilo, quant au calamar et la crevette moyenne, elles sont taxes à 2000 DA le kilogramme.

Hagani
Samedi 12 Juillet 2014 - 10:46
Lu 1361 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+