REFLEXION

Présidentielle, Hirak, et les autres : Les masques tombent ..!



Ce qui avait été annoncé depuis des mois par l’Etat-major militaire est en train de se produire. Toutes les mises en garde de Gaid Salah contre le danger d’entraîner l’Algérie dans le Chaos, laisser les portes grandes ouvertes pour accueillir une révolution importée par un printemps arabe à l’image des enfants de la Libye qui s’entretuent jusqu’à ce jour, ou balancer le pays vers une autre guerre civile à l’image de la décennie noire ou bien fabriquer une démocratie à la méthode BHL  pour injecter au trône un dictateur à l’image de Sissi de l’Egypte , est en train de se forger par les ennemis de l’Algérie dans les rues algériennes  pour troubler la machine électorale , la  seule et unique solution pour sortir le pays de la crise.
L’Appel de laisser le choix aux urnes électorales pour décider du sort de l’Algérie n’a servi à rien pour une certaine minorité qui a préféré prendre une autre voie très risquée, non balisée et sans itinéraire, une transition qui n’a ni tête ni queue, voulant obliger un chef d’Etat limité de prérogatives de prendre un chemin autre que les élections pour décider du sort de tout un peuple en plein évolution stratégique majeure et la détérioration de la situation sécuritaire au Sahel et dans les pays voisins, sous les yeux des hordes terroristes , Aqmi et Daesh , ces vautours qui guettent le moindre faux pas du pouvoir pour sauter sur l’Algérie : Nous l’avons vécu dans les années 90 et la Lybie , la Syrie  et l’Irak le vivent encore!    
Les déclarations répétées sur la nécessité de préserver la stabilité du pays par le biais d’une élection présidentielle pour préserver la stabilité du pays et élire un président qui aura le pouvoir légitime pour annoncer des changements politiques.
Hélas, certains n’ont rien compris à 10 ans de guerre civile, 200 mille victimes et des milliers de milliards de dégâts , ils continuent à placer l’Algérie dans l’œil du cyclone en insistant à refuser la voie des urnes pour l’entraîner vers une autre  guerre en exploitant à fond la ficelle du Hirak .
Les derniers développements sur la scène algérienne, et les appels à bannir le scrutin montrent clairement que ces voix guidées par une main cachée à Londres et Paris révèlent une feuille de route de mission : vider le pays de la légitimé pour laisser le champ libre à l’ingérence étrangère, alimenter les discours régionalistes et les affrontassions internes entre kabyles et arabes : signer un chèque à blanc à l’occident pour transformer l’Algérie en une deuxième Lybie !
Ce n’est donc pas un hasard si le plan du grand moyen orient de George W. Bush a commencé par brûler la Libye et prendre sa capitale, Tripoli, comme bastion de l’opposition syrienne, pour ensuite décapiter le  Soudan et miner le Sahel par Daesh, une chose est certaine, c’est que l’Algérie est dans cette liste !

 

Belkacem. B
Dimanche 17 Novembre 2019 - 19:15
Lu 11863 fois
Mots pour Maux
               Partager Partager

Entre Nous | Mots pour Maux | Mosta-Scopie






Edition du 05-12-2019.pdf
3.37 Mo - 04/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+