REFLEXION

Parce que Satan voulait se cacher



Depuis quelque temps des rumeurs d'une menace sur l'Algérie se font jour. En effet, il n'est que d'écouter les chaînes étrangères, à la fois ce qui est dit en clair et ce qui est sous-entendu. En clair, le vent de chaos constructeur pour reprendre l'expression de Condoleezza Rice, doit aussi toucher l'Algérie. Le dernier exemple est la volonté d’'irakisation de la  région du Sahel décidée il y a près d'un an et mise en œuvre entre autres par BHL, le trublion philosophe, tout-terrain qui, dit-on, aurait aussi des velléités de démocratiser l'Algérie. « Nous sommes tous malheureusement des petits pays qui ne sommes pas maîtres de nos destins »dira-t-il. BHL a évoqué les rôles respectifs des deux principaux alliés et acteurs des États-Unis dans les événements au Proche-Orient, à savoir la France et le Qatar. Quand l'émir du Qatar appelé «l'ehmir du Qatar double baril ambulant» se permet de donner la leçon aux autres dirigeants arabes, quand la chaîne El Jazeera est devenue une chaîne de propagande sioniste, quand il se permet d'exiger des visas à l'Algérie, il y a quelque chose de détraqué dans le mouvement du monde. Au moment où dans le monde on créé des ensembles pour résister à cette mondialisation-laminoir, les pays arabes sont englués dans des combats d'arrière-garde. Ils attendent leur tour pour être normalisés à l'instar de l'Irak, du Soudan, de la Libye. Le protégé des Qataris Abassi Madani, s’est découvert un jeu divertissant celui de la provocation. En effet,   à partir de son exil doré au Qatar, il continue d’affirmer qu’il n’y aura pas de réconciliation nationale sans le FIS. Le parti intégriste qui a le sang de dizaines de milliers d’algériens sur les mains se considère comme unique partenaire à prendre en compte, et dans le cas contraire l’Algérie demeurera prisonnière d’un tourbillon. On sait maintenant pourquoi le Qatar lui a ouvert la grande porte, si ce n’est qu’à cause de illusion dans laquelle il vit, celle de croire qu’un jour Abassi Madani deviendra, le guide suprême de l’Algérie comme fut Khomeiny  en Iran.

Réflexion
Samedi 17 Décembre 2011 - 11:04
Lu 438 fois
Edito
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 11-12-2019.pdf
4.94 Mo - 10/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+