REFLEXION

PROJET D'AMENAGEMENT DE LA PISCINE OLYMPIQUE DE MDINA JDIDA : Le wali exige le renforcement du chantier et le respect des délais

En visite d'inspection au chantier d'aménagement de la piscine olympique de Mdina Jdida, le wali d'Oran a instruit les responsables du secteur de la jeunesse à renforcer le chantier par d'autres entreprises et accélérer le rythme des travaux pour livrer le projet dans les délais prévus .



Le chef de l'exécutif a en outre instruit l'entreprise chargée des travaux du nettoyage des alentours de cette infrastructure, d’entamer rapidement les travaux du fait qu'elle se situe à l'intérieur du jardin public, où l'affluence des familles et citoyens est permanente. Pour la concrétisation des travaux d'aménagement, une enveloppe estimée à 200 millions de dinars a été débloquée et les travaux ont été confiés à 3 entreprises avec un taux d'avancement des travaux estimés à 50%. Pour rappel, la piscine olympique du jardin public a été rouverte, une première fois l'année dernière, après un arrêt d'activité d'une année pour travaux de réaménagement, avant d'être une nouvelle fois fermée pour d'autres travaux en perspective des Jeux Méditerranéens  2021. Cette infrastructure sportive a fait l'objet de rénovation des pompes et de la chaufferie non rénovés depuis 2003 à l'occasion des Jeux panarabes abrités par l'Algérie en 2004, pour un coût de 10 millions de DA, selon la même source. La piscine olympique du jardin public d'Oran dispose de deux bassins de natation (25 et 50 mètres) et d'un petit bassin d'initiation à la nage pour enfants, ainsi que de salles. La wilaya d'Oran compte actuellement cinq piscines opérationnelles, outre celles se trouvant à l'Institut national de formation supérieure des cadres de la jeunesse et des sports à Ain Turck. Elle sera bientôt dotée de dix piscines olympiques et semi-olympiques en cours d'aménagement et de réalisation à des taux différents d'avancement au niveau de certaines communes. Le manque de piscines, né notamment de la détérioration de l'état de plusieurs d'entre elles déjà existantes, est pour quelque chose dans ce nouvel état de fait. Mais avec l'avènement des Jeux méditerranéens, programmés à Oran en 2021, les autorités locales activent pour relancer cette discipline ainsi que d'autres dans la ville, dans le but de permettre l'émergence de jeunes talents capables de représenter dignement le sport algérien lors de l'évènement méditerranéen. D'autre part, et selon la direction de la jeunesse et des sports, la ville d'Oran bénéficiera prochainement de pas moins de dix (10) piscines dont six en cours de réhabilitation et quatre nouvelles, devant contribuer à la relance de la natation et son développement dans la capitale de l'ouest algérien.

Medjadji H.
Mercredi 4 Décembre 2019 - 16:15
Lu 393 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 07-12-2019.pdf
3.58 Mo - 06/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+