REFLEXION

ORAN : Le wali inspecte les infrastructures sportives

De sources proches des services de la cellule de communication de la wilaya d'Oran, l'on nous informe que lors de sa visite dans le cadre d’une inspection des travaux d'aménagement de la piscine de Medina Jedida, le wali Djelaoui Abdelkader a été impressionné par l'absence du bureau d'étude chargé du suivi des travaux qui accusent beaucoup de retard dans leur réception. Une mise en demeure a été infligée au bureau d'études de la piscine de Medina Jedida.



«Le wali a noté l'absence du bureau d'études et a donné instruction au directeur de la Jeunesse et des Sport de lui adresser une mise en demeure». M Djellaoui a donné des directives afin de lever toutes contraintes techniques qui entravent l'avancement des travaux et d'accorder plus d'importance à l'aspect esthétique de la piscine. Le wali a insisté sur le respect des délais de livraison de cette infrastructure pour être fin-prête pour les JM 2021. La piscine olympique du jardin public a été, rappelons-le, rouverte l'été dernier après un arrêt d'activité d'une année pour travaux de réaménagement, avant d'être refermée de nouveau pour d'autres travaux. Cette infrastructure sportive a fait l'objet de rénovation des pompes et de la chaufferie non rénovées depuis 2003 à l'occasion des Jeux panarabes abrités par l'Algérie en 2004, pour un coût de 10 millions de DA, selon la même source. Cette piscine sera exploitée de nouveau par les clubs et associations sportives qui recouraient pendant sa fermeture aux piscines des communes de la wilaya, notamment Boutlélis, Oued Tlélat, Gdyel et Arzew pour préparer les athlètes aux manifestations et concours de wilaya, régionaux et nationaux. La piscine olympique du jardin public d'Oran dispose de 2 bassins de natation (25 et 50 m) et d'un petit bassin d'initiation à la nage pour enfants, ainsi que de salles. La wilaya d'Oran compte actuellement cinq piscines opérationnelles, outre celle se trouvant à l'Institut national de Formation supérieure des cadres de la Jeunesse et des Sports à Ain Turck. Elle sera bientôt dotée de 10 piscines olympiques et semi-olympiques en cours d'aménagement et de réalisation à des taux différents d'avancement dans certaines communes. Ces nouvelles infrastructures situées dans les communes de Bir El Djir, Ain El Bia et Ain El-Turck devront permettre, une fois mises en exploitation, de relancer la natation en attirant plus de jeunes de la wilaya et de développer la discipline en prévision des Jeux méditerranéens 2021, à Oran. La wilaya d'Oran compte 34 associations sportives et une école de natation. Jadis, Oran un pôle de développement de la natation algérienne, a marqué le pas dans ce registre depuis plusieurs années, font remarquer les spécialistes. Le manque de piscines, créé notamment par la détérioration de l'état de plusieurs d'entre elles déjà existantes, est pour quelque chose dans ce nouvel état de fait.

 

Medjadji H.
Samedi 25 Janvier 2020 - 14:57
Lu 404 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 21-09-2020.pdf
1.94 Mo - 20/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+