REFLEXION

DU SOMMET DE L’ETAT A LA PRISON : Les ministres et les walis de Bouteflika tombent !

Vingt et un anciens ministres (21) dont deux anciens premiers ministres, et 13 walis de l’ancien président algérien ont été épinglés par la justice dans des affaires de corruption, blanchiment d’argent, abus de fonction et octroi d'indus avantages et dilapidation de deniers publics.



Les oligarques milliardaires proches de l’ancien raïs, tombent un à un et trainent avec eux deux ex premiers ministres, des ministres, des walis et même de hauts responsables des services de sécurité. Ils ont tous été entendus dans des affaires concernant la dilapidation des deniers publics, d’abus de fonction et d’octroi d’indus privilèges. Certains d’entre eux qui sont arrivés à bord de leurs berlines, climatisées avec chauffeur, sont retournés à bord d’un fourgon cellulaire en direction de la prison d’El Harrach, sous les insultes et les humiliations des centaines de personnes venues les voir passer, pour la première fois sans protocole et sans escorte et pire encore assis sur la banquette arrière de la voiture pénitentiaire cachant leur visage par honte !

Des ministres en prison !
Ouyahia et Sellal, plusieurs fois chef de gouvernement croulent actuellement à la prison d’El Harrach. Accusés par le magistrat près la cour suprême d’avantager les affaires des nababs, également en prison , Haddad, Tahkout, El-Eulmi, Azouz et les Kouninefs en violation des dispositions législatives et règlementaires, ils font face à de lourdes accusations. L’audition de ces milliardaires par la justice a permis d’élargir les enquêtes vers d’autres ministres en relation avec les secteurs où activaient ces oligarques, à savoir, le transport, les travaux publics, l’industrie et le commerce. Du coup, tous les anciens ministres des transports, Abdelhghani Zaalane, Amar Ghoul, Mohamed Talai,  Amar Tou, Amara Benyounes, et les anciens ministres du commerce , de l’industrie et de l’agriculture, Youcef Youssefi, Karim Djoudi, Mahdjoub Bedda, ainsi que les actuels ministres du tourisme et des finances, Mohamed Loukal et Abdelkader Ben Messaoud  ont été auditionnés par le magistrat instructeur près la Cour Suprême, huit ministres ont été mis sous mandat de dépôt, et les autres sous contrôle judicaire. Par ailleurs, deux anciens ministres de la solidarité, Djamel Ould Abbes et Said Barkat, accusés de dilapidation de deniers publics ont été mis tous les deux sous mandat de dépôt. Les anciens ministres de l’agriculture, Abdelwahab Nouri et Bouazgui Abdelkader, sont accusés en leur qualité d’anciens walis dans des affairés similaires , ainsi que l’ancienne ministre de la culture citée avec l’ancien wali de Tlemcen dans une affaire de dilapidation de fonds publics concernant  "Tlemcen, capitale de la culture islamique en 2011’’,  tandis que les anciens ministres de l’industrie et de l’énergie, Abdeslam Bouchouareb et Chakib Khalil sont toujours en fuite à l’étranger et un mandat d'arrêt international a, officiellement, été lancé contre eux.

13 walis à la barre !
L’octroi d'indus avantages, la dilapidation du foncier et la passation non réglementaire des marchés au profit de ces milliardaires proches de Bouteflika, ont trainé également les walis à la barre. En effet , 13 walis sont sous enquête, impliqués dans des affaires en relation avec les hommes d’affaires, Tahkout, Haddad, et l’ancien premier flic de l’Algérie, Abdelhghani Hamel, il s’agit de l’actuel wali de Saida, Louh Seif Islam , actuellement sous contrôle judiciaire , l’ancien wali de Saida ,Djelloul Boukarabila, l’actuel wali  d’El-Bayadh, Mohamed Djamel Khanfar, sous contrôle judiciaire , l'ancien wali d’El-Bayadh, Abdallah Mansour, l’ancien wali de Tissemsilt , Abdelkader Benmasaoud ,actuellement ministre du tourisme , sous contrôle judiciaire, l’ancien wali d’Alger, Abdekader Zouhk, sous contrôle judicaire, les deux anciens wali d’Oran Abdelghani Zaalane et Abdelmalek Boudiaf, l'ancien wali de Tipasa, Mustapha Layadi, l’ancien wali de Relizane Abdelkader Kadi, l’ancien wali de Skikda, Faouzi Benhassine, sous contrôle judiciaire ,l'ancien wali de Tlemcen Abdelwahab Nouri et enfin l’ancien wali de Blida, Abdelkader Bouazghi . Tous ces anciens et actuels walis sont poursuivis pour des affaires de corruption, abus de fonction et octroi d'indus avantages et dilapidation de deniers publics, en relation avec les affaires des oligarques emprisonnés, Tahkout, Haddad et consorts.

 

Riad
Mardi 23 Juillet 2019 - 19:17
Lu 16526 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-10-2019.pdf
3.51 Mo - 19/10/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+