REFLEXION

COMMUNICATION : La violence des émissions télévisées, encore déplorée par le ministre



Le ministre de la Communication, M. Djamel Kaouane, a déploré encore, hier le lundi la présence de "beaucoup de violence"  dans certaines émissions, en particulier les caméras cachées diffusées durant le mois de ramadhan.  La responsabilité "incombe beaucoup plus aux gestionnaires des chaines TV privées", appelés à s'"autoréguler, à respecter la loi et à être plus professionnels à l'avenir", affirme le ministre lors d'une visite à la Maison de la presse Tahar Djaout. Par ailleurs, le ministre a annoncé le retour du programme "Fil rouge spécial incendies de forêts" qui sera diffusé par l'ensemble des radios locales au niveau des 48 wilayas du pays, soulignant le "rôle essentiel" des médias en matière de sensibilisation dans la lutte contre les feux de forêts.  Il est à signaler que le ministre de la Communication s'est rendu, par la même occasion, à la Maison de la presse "Abdelkader Safir" à Kouba où il a visité le Centre national de documentation de presse, d'images et d'information (CNPDI), le Centre international de presse (CIP) et la Société de gestion des participations de l'Etat.

Salim
Lundi 18 Juin 2018 - 18:05
Lu 315 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 17-12-2018.pdf
3.1 Mo - 16/12/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+