REFLEXION

BRADAGE DU FONCIER AGRICOLE : Des terres agricoles utilisées pour des usines et des stations d'essence

Si rien n'est fait à Oran, toutes les terres agricoles tomberont aux mains de la mafia du foncier. Les fellahs de la région ‘’Est’’ notamment ceux d'Es Senia et de Hassi Ben Yebka, ne cessent d’être si choqués par les décisions d’expropriations de leurs terres agricoles qui ont fait l’objet de détournement de leur vocation initiale par une mafia du foncier agricole qui sévit en toute impunité dans la wilaya d’Oran.



Nous venons d’apprendre par le biais des exploitants de ces terres agricoles, l’établissement d’un acte d’expropriation d’une terre agricole d’une superficie de 9 hectares dans la commune d'Es Senia et qui a fait l’objet d’une affectation par  l’ex-DSA (directeur des services agricoles de la wilaya d’Oran, avec la complicité de hauts responsables au niveau de la wilaya d’Oran. L'ex DSA pour ne pas citer de nom a donc usé de ses prérogatives pour se faire délivrer une décision d’affectation  illégale dans le cadre de l’APF (Accession de propriété foncière) et ainsi acquérir au dinar symbolique cette parcelle de terre alors que les terrains se vendent à coup de millions de dinars le mètre carré dans le cadre du CALPI. L’affectation de cette importante superficie de 9 hectares de terre agricole appartenant aux Héritiers les frères Dani Kadda et son frère  Ahmed qui vient d’être détournée et à jeter son dévolu sur la ferme des frères Dani qui est située tout juste en face de son terrain agricole, pour la détourner à son profit par la complicité des ex  responsables des services concernés vient de construire un hangar pour le  transformer en usine où complexe industriel dans une ferme des héritiers les frères Dani dans la commune d'Es Senia a suscité beaucoup de remous par les riverains qui se sont regroupés devant cette zone pour alerter les pouvoirs publics et dénoncer ces détournements menés toujours avec la complicité des responsables corrompus qui ferment l’œil sur ces transactions scabreuses. De même pour un deuxième exploitant d'une ferme située à Hassi Ben Yebka qui s'est vu exproprier de sa terre agricole par un individu qui l’a détourné de sa vocation initiale pour construire une station d'essence. Il est manifeste qu’une espèce de maffia du foncier agricole opère et fait main basse sur les terres au niveau de la wilaya d’Oran. De par ses connaissances au niveau de la wilaya, cette mafia réalise des constructions illicites sans permis de construire ni encore moins d’une copie d’extrait du plan ou de l’acte administratif. Qui peut les arrêter ? Aucun service digne de ce nom ne semble inquiet de ces agissements. Les responsables se dérobent à leur mission et préfèrent fermer les yeux. Les frères Dani en compagnie de l'agriculteur Adnani Mohamed et des riverains se sont révoltés contre ces décisions arbitraires d’expropriation de ces terres agricoles. Cette mafia, disent-ils, détourne les terres appartenant à l’Etat pour les revendre au prix fort et au détriment de l’Etat. Il est temps, avant que toutes les terres agricoles ne disparaissent du paysage d’Oran, que les services concernés de haut niveau procèdent à l’ouverture d’une enquête pour mettre au jour ces détournements. Les frères Dani, en compagnie d’Adnani Mohamed s’impatientent de voir la justice rendue pour les paysans.

Medjadji Habib
Mardi 21 Mai 2019 - 18:50
Lu 1251 fois
Oran
               Partager Partager

Oran