REFLEXION

AFFAIRE LABIDI-DJOUDI : 3 mois de prison avec sursis et 50.000 DA d'amende



Le Tribunal d'El Harrach a condamné jeudi le porte-parole du Parti des Travailleurs (PT), Djelloul Djoudi, à une peine de 3 mois de prison avec sursis, assortie d'une amende de 50.000 DA, dans l'affaire de diffamation l'opposant à l'ancienne ministre de la Culture, Nadia Labidi, a-t-on appris de source judiciaire. Dans une interview, parue le 8 mai 2019 dans le quotidien Liberté, le mis en cause avait accusé la plaignante de "conflits d'intérêts" dans sa gestion du ministère de la Culture, reprenant à son compte l'accusation publique de la Secrétaire Générale du PT, Louisa Hanoune, à l'encontre de Mme Labidi. Une plainte pour "diffamation" a, par la suite, été déposée par cette dernière à l'encontre de M. Djoudi, le 8 octobre 2019. Une autre action en justice, pour le même objet, a également été intentée, le 7 mai 2015, à l'encontre de Mme Hanoune par l'ancienne ministre qui a réactivé, le 5 mai 2019, la même plainte. Celle-ci est en cours d'instruction.

Nadine
Vendredi 23 Octobre 2020 - 15:36
Lu 145 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma