REFLEXION

TRIBUNAL CRIMINEL D’ORAN : Un homme condamné pour abus sexuel sur sa propre fille



Le tribunal criminel près la Cour de justice d’Oran a eu à traiter, ce mercredi, une affaire d’inceste dans laquelle est inculpé un quinquagénaire qui a abusé sexuellement de sa propre fille, une mineure âgée de 14 ans,  où le tribunal avait prononcé contre lui une peine de 12 ans de prison ferme, pour le crime d’attentat à la pudeur contre une mineure âgée de moins de 16 ans. Les faits de cette affaire se sont déroulés au mois de mars 2015, lorsque la victime, une fille  mineure s’est rapprochée en présence de sa mère constituée en tant que partie civile auprès des services de la Sûreté de daïra d’Ain Turck, à Oran, en vue de déposer une plainte officielle et dénoncer une affaire liée à une agression sexuelle, en précisant que l’accusé qui n’est autre que le père de la victime, avait saisi l’opportunité d’abuser de sa fille, mineure depuis qu’elle était une fillette, où il a abusé d’elle sexuellement jusqu’à ce qu’elle avait atteint l’âge de 14 ans. Cette situation dramatique dans laquelle la victime avait connu les pires sévices de son père, l’avait poussé à fuir le domicile familial, et rejoindre un hôtel, s’abriter dans une chambre qu’elle avait louée afin de se libérer un moment des affres et des angoisses qu’elle avait endurées. La disparition de la victime avait exhorté sa sœur de se précipiter pour aller informer la mère du drame, ce qui  a poussé cette dernière à joindre rapidement sa fille qui lui a tout raconté, et avec détails les sévices qu’elle avait subis de son propre père depuis qu’elle était une petite fille. Au reçu de l’information, il a été procédé immédiatement au lancement des investigations, en commençant par soumettre  la victime à un médecin légiste qui a bel et bien confirmé la présence d’une agression sexuelle, sans qu’elle ait perdu sa virginité. La victime a déclaré que c’est son père qui a abusé d’elle, ce dernier a été ensuite arrêté, et soumis à une enquête, où il a complètement nié les faits qui lui sont rapprochés lors de son interrogatoire, en précisant que c’est une histoire montée de toute pièce contre lui, pour l’envoyer en prison du fait qu’il est en désaccord avec sa femme, issue d’un mariage coutumier (Orfi), cette dernière s’est constituée en tant que partie civile et a déclaré qu’elle avait toujours ignoré la présence de ces actes ignobles, pendant toute cette période. La mère a déclaré également que son époux est un accroc d’alcool, et le consomme constamment avec abus dans la maison, et qu’elle est d’une famille pauvre, et son seul soutien, est son fils qui travaille dans une boulangerie pour les aider financièrement. Au cours du procès, le père s’est abstenu sur ses déclarations au cours de l’enquête, en rejetant complètement les actes qui lui sont imputés, mais sa fille qui est victime l’avait affronté en face à face en l’accusant d’avoir abusé d’elle depuis son enfance sans que sa propre mère ne soit informée.      

Touffik
Vendredi 29 Janvier 2016 - 15:41
Lu 1141 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+