REFLEXION

Sellal, aujourd’hui à Mostaganem : Le méga projet MAO entre en service

D’un investissement ayant couté 15 milliards dollars à l’état, outre l’eau qui n’est plus soumise à un prix symbolique, la population de cette région de l’Oranie devrait être servie pour sa patience et pour tant d’années de plan orsec.



Sellal,  aujourd’hui à Mostaganem :  Le méga projet MAO entre en service
C’est aujourd’hui que procèdera le ministre des Ressources en eau, Mr Abdelmalek Sellal, à la mise en service du projet structurant de transfert d'eau à partir du barrage du Cheliff vers Mostaganem, Arzew et Oran, dit MAO. Les fortes capacités du projet à transférer 45 millions de m3 par an pour la wilaya de Mostaganem et 110 millions par an pour la wilaya d'Oran, est un projet de grande envergure ayant vu acte de naissance grâce au Président Bouteflika. Dans son ensemble, le système mis en place est composé de quatre lots, à savoir le barrage du Cheliff d'une capacité de 50 millions de m3 et d'une adduction Cheliff-station de traitement, comprenant un barrage mixte de dérivation sur l'Oued Cheliff et un système de prise d'eau. Le second lot est le barrage de Kerrada d'une capacité de 70 millions de m3 et l'adduction Cheliff-Kerrada d'une longueur de 8.200 m, alors que le troisième lot est la station de traitement de Sidi Ladjel d'une capacité de 6,5 m3/seconde et enfin l'adduction du couloir Mostaganem-Arzew-Oran d'une longueur de 90 km. En plus de ces deux importantes agglomérations de l’ouest, sa mise en service fera profiter également la partie nord-ouest de la wilaya de Mascara où un montant de plus de 250 millions de dinars a été affecté pour renforcer l’approvisionnement de la population de la commune de Mohammadia en eau potable par la réalisation d’ouvrages hydrauliques raccordés à des forages et stations de pompage. La ville de Mohammedia, longtemps confrontée au déficit hydrique, connait présentement une amélioration en matière de distribution d’eau potable évaluée à plus de 6.000 m3/jour provenant du barrage de Gargar (Relizane) dans sa tranche y afférente au couloir approvisionnant la wilaya d’Oran. Le volume hydrique destiné à l’AEP représente un taux de couverture de près de 98% qui est, d’ailleurs, le taux de raccordement des foyers et zones industrielles totalisant 2.178 km de réseaux. Cet important projet, en souffrance durant plusieurs années, a été relancé avec un rythme de réalisation soutenu durant le quinquennat en voie d’achèvement 2005-2009. Durant cette période, les financements ont été estimés à 15 milliards de dollars. Ces fonds dégagés ont permis le lancement de la réalisation de plusieurs projets tels le complexe Mostaganem-Arzew-Oran (MAO) ainsi que le projet de transfert des eaux souterraines de In Salah à Tamanrasset sur une distance de près de 750 km.

B. Abderrahmane
Mercredi 22 Juillet 2009 - 08:00
Lu 2142 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+