REFLEXION

POUR UTILISATION DE BEBES ET D’ENFANTS DANS LA MENDICITE : 10 mendiantes devant la justice à Oran

La Direction de l’Action Sociale (DAS), a dénoncé depuis le début de cette année, plus de 10 personnes qui utilisaient des bébés et de petits enfants dans la mendicité. Les services de la DAS, rassemblent chaque année ces mendiants et les enfants qui sont en leur compagnie pour les placer à « Diar Rahma », mais ils s’enfuient et préfèrent la mendicité qui est, selon eux, une profession rentable que de rester dans un cadre chaleureux qui les protège.



Ces mendiants ne se sacrifient pas seuls, ils exploitent aussi les enfants dans la mendicité, en particulier les nourrissons, afin de susciter la pitié et la sympathie des cœurs compatissants, un phénomène que la Direction de l’Action Sociale tente d’éradiquer à la wilaya. En conséquence, l'exploitation des enfants dans la mendicité est plus condamnable que le phénomène de la mendicité en soi même, où les mêmes services ont agi avec une main de fer, envers les réseaux qui marchandent avec les douleurs et les tragédies de l'innocence,  à travers un programme intensif qui repose sur un travail sur le terrain, mené par les services de l'action sociale de façon périodique, ce qui a conduit à l’interpellation de plusieurs personnes, parmi elles des pères et des mères, où pas moins de huit personnes ont été estés en justice l’année dernière, pour avoir louer leurs enfants à des réseaux spécialisés dans la mendicité, ce qui pourrait nuire à leur enfance, leur innocence, leur état psychologique, leur personnalité et leur avenir, compromettant en conséquence la sécurité et la stabilité à travers la formation des criminels nuisant à la société à l'avenir. Quant aux peines infligées, le tribunal d'Oran a condamné plus de 30 personnes à des peines de prison ferme, 20 autres à des peines de prison avec sursis, et trois autres personnes à des amendes.  La mendicité n’est plus seulement un phénomène social nécessitant une compréhension de ses faits, afin de mettre un terme à cela, mais les mendiants recourent aujourd'hui à des méthodes et stratégies pour gagner de l'argent au point où ils sont arrivés même à l'exploitation des nourrissons et des enfants mineurs et des personnes handicapées tout en étant insensibles à leurs sentiments, pour seule obsession, ramasser de l'argent. Dans le même contexte, les services de la direction de l'action sociale ont à travers un programme tracé par le directeur de wilaya du même secteur, depuis le début de Janvier jusqu'à ce jour, réussi à rassembler 09 mendiants et 125 personnes sans abri, ainsi que 06 personnes atteintes de maladie mentale, la  plupart d'entre sont originaires des wilayas voisines, alors que l’opération s’est déroulée en coordination avec les services de sécurité à cause du risque d'agression et de violence que manifestent certains mendiants et malades mentaux.    

G.A
Dimanche 26 Avril 2015 - 19:09
Lu 344 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+