REFLEXION

ORAN : Une bande arrêtée en possession de 550 millions en fausses coupures

Le procureur de la République près le tribunal correctionnel de Djamel Eddine, à Oran, a ordonné ce mardi de mettre en détention provisoire les membres d’une bande spécialisée dans le trafic de billets de banque, de la monnaie étrangère et nationale, et qui ne sont autres qu’un chauffeur ‘’clandestin’’, originaire d’Alger, en plus d'un homme et une femme de nationalité malienne.



Ils ont été arrêtés en flagrant délit en possession d’un montant de 550 millions de centimes en fausses coupures de 1000 et 2000 dinars, en plus d’un équipement conçu pour la contrefaçon, sous forme d’un dispositif de scanner sophistiqué, des coupures de papier,  de l’encre et un montant en Euro. Ces derniers ont été poursuivis pour constitution de réseau de malfaiteurs, détention d’équipement de contrefaçon, faux et usage de faux, et écoulement de faux  billets de banque selon des sources concordantes. Les faits de cette affaire remontent au milieu de ce mois, quand la brigade de lutte contre le crime économique, de recherche et d’investigations auprès de la Sûreté d’Oran  ait reçu une information indiquant la présence d'une activité suspecte au niveau de l'une des habitations située en centre-ville, qui a été louée par deux ressortissants Maliens, où leurs activités soulèvent des doutes en particulier par le va-et-vient incessant de deux véhicules de tourisme conduit par deux jeunes hommes âgés  entre 30 et 35 ans. Au reçu de l’information, une enquête a été immédiatement lancée pour suivre les mouvements des suspects qui étaient sous surveillance, ayant conduit à savoir qu'il s’agissait bel et bien d’un réseau national qui s’étend jusqu’à  Alger, et qui active dans le trafic de billets de banque de la monnaie nationale qui se fait dans la résidence louée par les deux maliens,  et après identification de la source, où l’argent était écoulée, il a été procédé au démantèlement du réseau et à l’arrestation des suspects qui ont été conduits au siège de la Sûreté ajoute la même source.  L’enquête a révélé que les deux clandestins avaient pour tâche de transférer la fausse monnaie, tandis qu’une opération de perquisition menée auprès de la résidence suspecte, a conduit à l'arrestation d'une femme âgée de 34 ans, tandis que son partenaire a réussi à s’échapper, comme il a été également saisi des équipements de trafic de monnaie, en plus de la somme susmentionnée de 550 millions de centimes, quant à l’Algérois qui a reconnu  les faits qui lui sont reprochés, a été arrêté grâce à l’identification de ses appels téléphoniques échangés avec les membres du réseau qui ont été présentés devant la justice en attendant l’achèvement de l’enquête, précise la même source.

Touffik
Mardi 27 Janvier 2015 - 18:09
Lu 351 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+