REFLEXION

MEMOIRE : Cheikh Abdelkader El Khaldi



Maître du Melhoun,  Abdelkader El Khaldi est né le 20 avril 1896. Cet amoureux de la calligraphie se rend, en 1925, au Maroc où il exercera, durant près de trois années, le métier de Goumrek. De retour à Mascara, il continuera à fréquenter les Grands Cheikh de l’époque comme Mkadem Méziane, Tahar Ben Moulay, Bencherif, Si Benyekhlef et Ould Kablya, se familiarisant avec les arcanes du ch’ir El melhoun, tâtant du violon en amateur. Il commence par interpréter les qacidates Mostefa Ben Brahim et de Ben Guitoune, l’auteur de Hyzia. C’est dans ces années là qu’il se mit à écrire, à chanter Bakhta qui vivait à Tiaret, la grande, la sublime, la flamboyante Bakhta qui lui inspirera de magnifiques poèmes. Tout un parcours, un itinéraire qui n’était pas souvent de tout repos. Il mourut à Oran le 16 janvier 1964.

Réflexion
Vendredi 1 Avril 2016 - 18:12
Lu 349 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+