REFLEXION

FORMATION PROFESSIONNELLE : La formation continue en débat

La formation continue demeure à la base du développement des compétences et renvoie aux différentes activités d’apprentissage susceptibles d’accroitre l’efficacité des employés, notamment par l’augmentation de leur capacité d’accomplir les tâches demandées. Un employé formé régulièrement tout au long de sa carrière apporte bon nombre d’avantages à une organisation, que ce soit à court ou à long terme.



C’est en ce sens que l’amphithéâtre du centre de formation  professionnelle et d’apprentissage « Benzahra Abdelkader », sis à Kharouba, a abrité une journée d’étude sur la formation continue, en présence d’une forte assistance de formateurs, et de directeurs des CFPA. Après l’accueil, des participants, une allocution a été prononcée par le directeur de la formation et de l’enseignement professionnels. En second, une présentation de l’expérience en formation continue par une entreprise a été exposée aux présents. Ensuite, il a été décidé de composer des groupes pour animer 04 ateliers pour débattre de multiples sujets ayant trait à la formation continue. Le premier atelier a eu à traiter du conseil et de l’assistance aux entreprises en matière de formation continue, le second du financement de la formation professionnelle continue, le troisième, de son cadre réglementaire  et le dernier de ses divers dispositifs. En  début d’après –midi, les travaux des ateliers se sont poursuivis, pour finir par la lecture des rapports établis sur les sujets traités. En clôture, un débat a été lancé entre les animateurs et les présents en cette journée d’étude, qui a été si bénéfique, de par  le thème développé, ayant de nombreux objectifs visés, dont   la lutte contre le chômage, le sous-emploi et l’emploi précaire, la participation à la lutte contre les inégalités et l’exclusion sociale, l’amélioration  des compétences individuelles et collectives des travailleurs en vue de leur épanouissement personnel et de l’adaptation de leurs qualifications aux besoins des entreprises, la participation à la modernisation économique et sociale et à la gestion rationnelle des ressources humaines et enfin à l’atténuation des déséquilibres entre les qualifications acquises par le travailleur et les compétences requises pour l’exercice de son métier.

L.Ammar
Mercredi 8 Février 2017 - 19:37
Lu 310 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 21-11-2017.pdf
3.67 Mo - 20/11/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+