REFLEXION

EL TARF : La veuve d’un moudjahid et sa nièce atrocement égorgées

Le village de Righia à la commune de Berrihane, wilaya d’El Tarf s’est réveillé, avant-hier, samedi sur la nouvelle d’un crime odieux qui a couté la vie à la veuve d’un moudjahid, et sa nièce qui vit avec elle dans sa maison dans le quartier des moudjahidines. Le crime a été découvert le matin, après une visite du lieu du drame par le père de la jeune fille décédée KH.S, âgée de 22 ans.



Ce dernier qui est le frère de la veuve, répondant aux initiales de KH.M âgée de 62 ans, a été terriblement choqué d’avoir constaté dès son arrivée au domicile de sa sœur les deux corps gisant dans une mare de sang, tandis que tous les objets et meubles de la maison étaient éparpillés sens dessus dessous, ce qui montre la volonté de l'auteur ou les auteurs à vouloir s’accaparer de tout ce qui est précieux avant de s’enfuir loin, ou peut-être pour dissimuler le véritable motif du crime et faire croire à être associé principalement avec le vol selon des sources concordantes qui ont ajouté que le crime a été commis brutalement, où l'une des victimes a été atrocement égorgée, tandis que la femme âgée a été poignardée dans le cou, la poitrine et l'abdomen.  Le procureur de la République prés le tribunal territorialement  compétent d’el Kala s’est rendu sur le lieu du crime, où les services de la gendarmerie nationale ont commencé des enquêtes approfondies. L'information préliminaire suggère l'hypothèse que le crime pourrait être commis par un proche ou des proches des deux victimes en vertu de l'absence des effets de fracture ou une luxation de portes et fenêtres selon la même source. La victime qui est âgée, et veuve d’un moudjahid aurait ouvert la porte à son ou à ses visiteurs la nuit, du fait de sa confiance en lui ou en eux étant donné qui est ou sont de bonne connaissance. Malgré que le mobilier de la maison fût sens dessus dessous, aucun impact n’était visible pour croire à violation de l’extérieur, à l'exception d’une porte brisée de l'une des chambres qui contenait les bijoux et l’argent de la victime âgée selon la même source. Les premiers éléments de l’enquête préliminaire indiquent que des soupçons vont vers plus d'une personne, tandis que les doutes vont vers  une personne proche de la famille qui avait fait irruption dans la maison il ya plus d'un an dans le but de voler de l'argent et des bijoux de la victime âgée, qui est bien connue par son entourage comme étant une femme qui  possède une fortune, ce qui pourrait provoquer l’appétence des criminels.            

Touffik
Dimanche 19 Octobre 2014 - 18:02
Lu 749 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+